Accueil 5 Algérie 5 Retour sur les JPO de Laghouat

Retour sur les JPO de Laghouat

Des journées portes ouvertes ont eu lieu entre le 25 et le 27 janvier 2024,  au niveau de la base aérienne de Laghouat. Cet aérodrome militaire est connu depuis l’indépendance comme étant la base principale des bombardiers des forces aériennes algériennes. A l’époque ce furent les l’Il-28, le Su-7BMK, le MiG-23BN qui en avaient fait leur “Homebase”, aujourd’hui c’est devenu le quartier général des Su-24MK de l’AAF.

Bien que d’autres JPO avaient connues un franc succès par le passé, comme celles organisées à Mecheria, Chlef et Ouargla, celles organisées à Laghouat ont pris la forme d’un véritable mini-salon aéronautique, compte tenu de la qualité des spectacles organisés et du nombre d’aéronefs présentés, que ce soit au sol ou en vol. Ce qui dénote du sérieux accordé à l’organisation par l’ensemble du personnel de la base à commencer par son commandant, ses aviateurs et ses techniciens et celui des aviateurs et techniciens détachés d’autres bases pour l’évènement.

Le clou du spectacle a été la présentation du mythique MiG-25 dans sa version de reconnaissance stratégique haute altitude RBV. Un avion légendaire qui fait la fierté de l’armée de l’air algérienne. Pour rappel, l’Algérie a été le premier client en dehors du pacte de Varsovie à recevoir cet appareil en 1978, et elle sera la dernière force aérienne à pouvoir le maintenir en vol. Cette manifestation a marqué la première apparition publique du MiG-25 aux couleurs algériennes depuis son entrée en service. L’aéronef présenté était équipé de caméras et de différents radars pour les opérations de reconnaissance stratégique, ainsi que d’un système de brouillage intégré pour le protéger et brouiller les radars et les communications ennemies.

Une autre surprise a été la première présentation du fleuron des forces aériennes algériennes, le Su-30MKI, plus connu sous le nom de MKA. Cet appareil impressionne par sa taille et la qualité de la finition de son fuselage. Il s’agit d’un avion de combat multi-rôles biplace, doté d’un radar puissant et d’une variété de munitions air-air, air-sol et air-surface. Il se distingue par une portée de combat impressionnante et c’est l’un des rares avions de combat au monde à disposer de la poussée vectorielle, lui permettant d’effectuer des manœuvres ultra-serrées.

Régionnal de l’étape, le Sukhoi Su-24 dans sa version de reconnaissance MR, a aussi fait sa première apparition publique. Contrairement au MiG-25, cet avion est un appareil de reconnaissance tactique, opérant à des altitudes basses à moyennes et équipé d’une gamme d’équipements de détection, allant des caméras au radar à visée latérale (SLAR).

Une autre vedette de ces journées, le Sukhoi Su-24MK dans sa toute dernière évolution, avec une configuration de ravitaillement, Buddy-buddy  comprenant un pod ventral UPAZ et deux réservoirs de 3000 litres chacun, un autre en version de convoyage avec deux réservoirs, un autre avec ses ailes déployées au maximum offrant une vue imprenable sur la taille de ce mastodonte et enfin un autre avec pas moins de 40 bombes classiques sous le ventre, ainsi que toute sa panoplie d’armements. Les visiteurs ont également eu droit à une présentation détaillée du réacteur du Su-24MK, le Lyuka AL-21, de son siège éjectable avec tous les équipements nécessaires, ainsi que des écrans de bord et du HUD de l’appareil.

 

Le publique a pu voir aussi le Yakovlev Yak-130, avion d’entrainement avancé de dernière génération qui sert actuellement à l’école de chasse de Mecheria. C’est un petit avion à réaction avec cockpit full glass et double réacteurs avec commande de vol électrique qui peut simuler n’importe quel avion de génération 4, 4++ et 5. Il sert aussi à l’appui au sol avec bombes guidées ou non guidées ainsi que des roquettes et des missiles air-air R-73 pour sa propre défense.

Le dernier avion à voilure fixe présenté fut le Casa C295, un avion de transport tactique de fabrication espagnole utilisé pour le transport de fret, de personnel et le largage des troupes aéroportées.

En ce qui concerne les hélicoptères, on note la présence du célèbre Mil Mi-28NE, chasseur de nuit, fleuron de la fabrication russe. Il dispose d’un impressionnant arsenal de combat, capable de transporter jusqu’à 16 missiles antichars Ataka et 4 missiles air-air Igla. Il est équipé du système de défense actif/passif President S.

Un autre hélicoptère présent était le célèbre Mi-171 dans sa version Sh, un appareil basique et rustique d’une fiabilité exemplaire. Il se distingue des autres Mi-17/171 par la présence d’une seconde porte latérale du côté gauche, d’un treuil rétractable et d’équipements tels que des casques à lunettes IR pour les vols et les combats de nuit, avec une mitrailleuse et des roquettes de différents calibres.

Ensuite, il y a eu la présentation du Mi-26T2, actuellement le plus gros hélicoptère au monde, destiné au transport des troupes, du fret et du carburant vers les positions les plus éloignées du pays. Les populations le connaissent également pour ses opérations anti-incendie en été dans les zones fortement boisées. À ses côtés, un bambi buket de 12 000 litres a été présenté, soit l’équivalent de deux fois le volume d’eau transporté par un Canadair.

Un autre hélicoptère présenté était l’AW-139, un appareil spécialisé dans le sauvetage, équipé de toute une panoplie de systèmes de défense, d’une tourelle Flir pour l’observation tout temps et d’un treuil.

Il y avait aussi un AS-355 spécialisé dans les missions de reconnaissance, un appareil très agile équipé d’une pod Flir d’observation tout temps.

En plus des présentations statiques, les spectateurs ont pu assister à plusieurs passages d’aéronefs de tous types. Le plus impressionnant a été le Su-24 avec ses passages à très basse altitude, suivi du Su-30, du Yak-130, des hélicoptères de type Mi-26, Mi-17, et enfin du Mi-28.

Enfin et en plus des avions, le publique a eu droit à des exhibitions de fusillers de l’air avec leur fameuse technique de kouk sool, présentant différentes figures de combat, différentes positions de tir, ponctuées par un assaut sur un bus avec prise d’otages, incluant des tirs à blanc à l’arme automatique.

Par Sid Ahmed FULCRUM

Comments

comments

Laisser une réponse

Actu en images

Nimr
Anka

Sondages

Que pensez-vous de la communication du MDN?

View Results

Chargement ... Chargement ...
x

Check Also

Coopération militaire algéro-tchèque, des projets et des acquisitions

Lors d’une récente visite en République tchèque, les membres d’une délégation du haut commandement de ...

Les Etats-Unis vendent 500 Hummers au Maroc

Ce deal fait partie du plan de modernisation militaire convenu entre les deux pays. Le ...

Quelle forme prendra l’attaque iranienne contre Israël ?

Vu les premiers éléments qui sont à notre disposition, ce sont les Gradiens de la ...