Dernières nouvelles du front
arenfr
Accueil 5 Algérie 5 Accident de l’Hercules C.130 de Biskra: l’analyse d’un expert
C130 Biskra

Accident de l’Hercules C.130 de Biskra: l’analyse d’un expert

Nous avion évoqué il y a cinq jours la sortie de piste fatale d’un Hercules  C.130 de l’armée de l’air. Nous publions ici l’aimable contribution d’un pilote instructeur qui nous fait une lecture technique de cet incident.

 SORTIE DE PISTE   –     Avion ‘ Hercules C.130 H ‘ des Forces Aériennes Algériennes

 * (Zone/Militaire ) –                                  Aérodrome de Biskra.

*Eclairage & Synthèse

  Par Lamine /F.Z ( Pilote-Instructeur ) 

  Laghouat, O8 .juin 2O18

                                

C130 BiskraC’est en relative promptitude après recueil et filtration des préliminaires observations & récits obtenus que j’ai cru bien devoir confectionner et vous présenter cette synthèse d’évaluation sur ce fâcheux et déplorable incident de Vol d’un Avion de Transport de Troupes de l’Armée Algérienne survenu le 03 Juin dernier.

D’emblée , et à ce propos je réfute le terme assez inapproprié de « Crash  » qui a été fébrilement employé, étant donné que l’incident s’est produit lors du roulage et que l’appareil était déjà posé au contact du béton de piste…. ( configuration réelle ) : ‘Aérofreins +Train d’atterrissage ‘ Sortis et Opérants.

                                          *Voyons de quoi il résulte. – :

1/.-PRESENTATION DE L’APPAREIL.

      Avion Hercules / C.13O H. ~~ Constructeur Lockheed Martin  #USA

      Equipé de 4 Turbopropulseurs T.56-A.15 Rolls Royce

      Masse au Décollage : 7O Tonnes 

      Vitesse  ~ 54O Km/h

      Rayon d’Action – Autonomie : 7 4OO Km.

      Altitude Opérationnelle . 7 OOO mètres.

      Equipage : 2 Pilotes – 1 Mécanicien de Bord – 1 Navigateur/Radio – 2 Loadmasters.

      Capacités spécifiques de Transport : 83 Paras équipés -ou – 1O1 Hommes non/équipés.

                          ——————————-

*Aperçu sur les ‘ performances ‘ de l’Hercules C.13O H

~~ Cet appareil conçu par Lockheed Martin-Industries vers la fin des années 195O, a rencontré depuis des succès remarquables avec + de 22OO exemplaires construits pour 5O Nations…

Au fil des années, de nombreuses ‘ versions ‘ de cet appareil ont étés produites et améliorées.

( des Moteurs + puissants, des réservoirs +volumineux qui ont augmenté son autonomie de vol (range) de + de 45O Km..supplémentaires.

Ce qui donnera ‘naissance ‘ à une prolifique industrie.

Je vous cite quelques modèles avec leurs applications ( utilités de service ) de ces ‘Hercules ‘

–  C.13O B < 47O Km supplémentaires en Range

KC.13O     < Avion/Ravitailleur (ou ) ABE Avion Bombardier d’Eau ( Feux de forêts ) 

MC.13O     <Avion ( Infiltration & Exfiltration de Troupes

HC.13O      <Avion de Sauvetage des (Pilotes de chasse éjectés ) et Appui aux Garde-Côtes.

RC.13O      <Avion de Reconnaissance

WC.13O     <Avion ( Version Météo ) prévu pour #Ouragans..

EC.13O       <Poste de Commandement ‘Aéroporté ‘ & Reconnaissance électronique.

EC.13O/J.   <Avion ‘ Guerre psychologique ‘équipé de diffusion Radio AM. FM.HT.& TV capable de rétablir la connexion                         Wi-fi -interrompue – par survol nécessaire de la Zone

-C.13O H     <Avion de surveillance des champs de bataille, et chargé des Communications avec les Sous-Marins..

*D’autres maquettes & prototypes divers de ces ( sous/versions) spécialisées sont pour l’heure sur les ‘ bancs d’essais ‘…

Donc , après ce parcours des gammes et variétés de modèles qui confortent largement leur constructeur et assurément les choix des acquéreurs aussi…., abordons à présent la réflexion sur le sujet qui nous occupe. 

                     ___________________________________________________________

                      ACCIDENT AU SOL ‘ SORTIE DE PISTE ‘ – O3.O6.2O18 – Env O9 h 15     

                      Aérodrome / Biskra  *DAUB / DZ .

                      Avion ‘Hercules’ C.13O H – Immatriculé  7T-WTH 

                      Année de Mise en Service : 1981 – CDN – O382/O491-

                      

                     _____________________________________________________

* Physionomie du Vol.

Aérodrome de Biskra -DAUB / DZ- 

Piste 13 / 31.  Longueur 2 9OO m.

Conditions Météo :

Ciel clair & dégagé – Visibilité horizontale sup à 9 Km -Vents nuls -Temp 18° .

 #.

 – Cet avion retournait à sa Base d’Attache après avoir effectué depuis l’aube 2 Rotations ( missions  de largage ) sur le polygone de sauts de 7O parachutistes ( en Exercices/Instruction ) de l’Ecole Supérieure des Forces/Spéciales .

Lors de son retour, 9 Membres d’Equipage étaient à son bord.

( 1 Décès & 8 Blessés ) avec lesquels nous compatissons très puissamment & bien fièrement.

 

Ainsi, et comme précédemment décris,l’Avion dans des conditions idéales de vol réunies se présente à l’approche pour entreprendre sa manoeuvre d’ atterrissage.

Les check-list sont soigneusement effectuées, les calibrages d’instruments & breiffing également ,suivis de la sortie et verrouillage du train d’atterrissage confirmé par les 3 indicateurs lumineux verts. 

La procédure de descente est entamée ( Voyants/verts +Variomètre correct ) , atteignant l’altitude de ‘décision ‘ la Tour de contrôle autorise l’atterrissage qui est décidé, les volets (landing) sont déployés et configurés.

Et, c’est alors qu’au moment du contact sol ( toucher des roues ) du train principal qu’une soudaine et violente #embardée s’est produite.

Perte de contrôle et de maîtrise de l’appareil ( la vitesse est encore élevée et avoisine 24O Km/h…! bien que la puissance des moteurs est totalement réduite.( Power/Off ).

 

Confrontés à l’urgence de la situation , l’équipage tout en recherchant l’explication de la défectuosité tente évidemment à ralentir, freiner et stopper la course de l’appareil en s’efforçant surtout à le remettre en stabilité directionnelle sur l’axe central de la piste. 

Bien hélas, les manoeuvres et efforts entrepris par les pilotes n’ont pas obéi efficacement, ni réussi du moins à rétablir l’appareil dérivant dans sa course vers la gauche, en quittant le béton de piste…et se #disloquer en 2 (deux) parties…. carrément éventré . ! ( Voir Photos ).

 

*Il sera loyal de ma part de féliciter et mentionner la Rapidité remarquable d’Intervention du Peloton de (Secours & Sécurité-Incendie ) de la Base/Militaire qui ont hautement contribué à réduire le bilan qui aurait pu être hautement élevé en pertes humaines, puisque malheureusement l’un des 9 Membres à bord est resté coincé dans l’amas ferreux du plancher, ce qui a nécessité d’intenses efforts héroïques pour l’extraire après 3O mn.,*   ( #RIP ).

 

*Hypothèses

Fatalement (et) conventionnellement, il y a toujours 2 #Thèses qui s’invitent dans le Constat.

Parfois elles s’opposent, et parfois elles se complètent ).

a/.Défaillance #Mécanique, 

b/.Défaillance #Humaine.

 

(a).- 

La (Défaillance/mécanique ) a toujours eu comme ’cause ‘ une prévision erronée de la panne ou de la défection d’un élément ou d’un système où en dépit d’une ‘maintenance soutenue ‘ autant appliquée que rigoureuse , intervient une source ‘exogène ‘qui feinte les diagrammes et viole les recommandations pré-établies (Manuels d’exploitation,d’utilisation ,de limitation et d’opérations établis par le Constructeur ), en ce sens il est de plein droit d’évoquer et d’alerter sur la (Sur-Utilisation ) des Appareils…., Malgré qu’ils soient en conformité des G.V  & Révisions ainsi que d’autres agendas de maintenance.( Certifiés par les Ingénieurs  ) 

Ainsi, et du fait potentiel dans ce contexte, j’adhère et je retiens ( pour le débat ) :

La désolidarisation des -deux- ( 1/2 ) compas du ( Train-auxiliaire- Avant ) au moment précis du Contact avec le sol, à l’atterrissage provoquant perte instantanée du contrôle de la direction,

Si les 2 demi-compas du( train-avant ) se sont désolidarisés , l’axe de liaison ‘ saute’  lors d’un choc violent ou d’appui abusif du gouvernail en profondeur ( vers l’avant )……

Le train avant semble alors ‘ Braqué & Bloqué ‘vers la gauche (9O° ) avec les 2 pneumatiques sortis de leur jante.

En face de cette posture, toute attitude des pilotes et action des commandes d’orientation est vaine et sans effets.

Pour celà, seuls les examens métallurgiques mettraient en évidence, non seulement un montage erroné de l’empilage de pièces mais aussi une probable forte corrosion de la partie fixation de l’axe et des écrous, donc pour ce paragraphe mécanique on retiendra ( au débat ) la fragilisation de l’ensemble vissé axe/écrou par corrosion du filetage de l’axe ayant alors probablement engendré une paralysie -partielle ou intégrale – du circuit hydraulique du système de freinage et de l’amortisseur également..

 

Pour ce qui est de la #Dilacération ( Rupture du fuselage de l’appareil ) #Eventré en 2 parties : 

 

Là, nous sommes limités par le glossaire traitant des analyses et leurs ‘ présomptions techniques ‘ pour avaliser avec courageuse certitude l’une de ces 2 considérations . ( soit l’une, soit l’autre ) !

Celà nous renvoie aux 2 solides motifs en éventualités suivantes :

-1°. Dislocation par effet  d’usure métallique structurelle. composants non ductiles.

-2°. Dislocation provoquée par Wheel-barrowing d’un atterrissage très violent où le Coëfficient de rupture est atteint .  » effets de torsion  » Exemple  :  (Brouette ) 

 

*Tout comme, il reste à supposer que le pilote aux commandes lors de l’atterrissage, surpris par la -vitesse excessive – au seuil de l’impact aurait opté à mettre en léger cabrage (incidence +) l’appareil ,et c’est alors que l’assiette obtenue aurait provoqué le choc à l’arrière du fuselage ( niveau de la trappe d’accès ). D’où l’explication d’éventrement.

 

-( b) . Défaillance Humaine :

 * Bien à regrets, ce volet ( très crucial ) touche l’ensemble des Navigants civils ou militaires de la Planète.

Les facteurs les plus prépondérants sont le surmenage et le (stress souvent ingérable,sinon rebelle ) inhérent à des situations souvent méconnues, contrairement à l’état physique du Pilote qui est régulièrement contrôlé au gré des Expertises médicales périodiques -rigoureuses – et d’autres contrôles médicaux systématiques des Pilotes pour lesquels 1 simple Diarrhée ou Carie dentaire le place en ‘ Arrêt temporaire de vols ‘ – obligatoirement –

 

Pour  ‘ condenser ‘cette ultime phase de vol et d’accident à Biskra, et sans douter ni même effleurer un soupçon ne serait-ce qu’une bulle de temps sur les compétences avérées et l’expérience élogieuse de nos Equipages, il reste tout de même à prendre en légitime considération, le surmenage (subi en conditions pressurisées et/ou Nocturnes )lors des longues et pénibles rotations engagées à des horaires incommodants du cycle de sommeil , en sus de la haute concentration permanente dans l’éxécution de missions chronométrées et précises, les aléas du climat versatile – antinomique- pour des vols d’une zone neigeuse au départ, à tropicale à l’arrivée…. et tant d’autres piments de primeur au menu de l’humain qui est pour cette fois le  …Pilote. 

 

Ce Pilote, qu’on Glorifie solennellement et pour lequel on décrète même un Deuil lorsqu’il part sans nous le dire, sans le savoir ni lui même ni ses collègues, ni ses futurs orphelins d’ailleurs.., mais qu’on mitraille avec toutes les dénégations de la mosquée ou de l’église chaque fois qu’il s’en sort indemne et sans handicap….,sauf qu’il y demeura toujours fier de Re- faire le vol de demain ou celui d’après… tel qu’un Sacré Devoir.

Cette fois, je me plais à répéter cette phrase qui m’est bien chère.

**Il y a certes, 1 Ancien pilote et 1 Nouveau pilote.

    Il n’y a pas 1 Bon pilote ou 1 Mauvais pilote.

Un Vol, ce n’est pas aussi une  » recette de cuisine  » dont le seul dosage correct vous produira forcément le bon plat et la saveur. Aucun Vol ne ressemble à un autre, les conditions diffèrent si paradoxalement, pour dire que ce matin du O3 juin à Biskra, il se peut que les Pilotes atterrissant en face ( soleil ) aient étés éblouis par les réverbérations sur leur pare-brise, qu’ils n’aient pas pris les repères visuels exacts pour la piste, qu’une vitesse excessive d’approche les a contraint d’effectuer un atterrissage trop brut ‘ arrondi’ -cabrage – trop généreux qui a rabattu la queue de l’avion …..

Celà arrive aussi ,et dans toutes les Compagnies & flottes aériennes du monde.

 

Dans tout celà, ! 

 *** le message utile et cohérent partirait du seuil des recommandations impérieuses, impératives sans complaisance aucune envers la polarisation majeure des nouveautés et résultats triomphants des hautes-maintenance qui sont le fruit des -#CBW, et parallèlement #relancer le débat sur de nouvelles prospections d’une ‘ flotte générationnelle ‘ récente & performante – idéalement – des  ‘ Super-Hercules ‘ C.13O/J dont le programme d’acquisition reste encore suspendu aux bonnes volontés de Sir Donald, beaucoup plus qu’à l’hypothermie du Trésor ou de l’Economie Nationale. 

 

Je vous remercie bien respectueusement de m’avoir lu.

 

 

Lamine,

Comments

comments

Laisser une réponse

x

Check Also

M4

Des carabines M4 pour le Maroc, la Tunisie et la Jordanie

L’armurier américain Colt a reçu une commande pour un montant de plus de 57 millions ...

BHO maroc

Des photos du BHO marocain « Ibn Battuta »

Petit tour d’horizon photo du bâtiment hydrographique et océanographique (BHO) que va recevoir dans quelques ...

redick

La Russie transfert toute la capacité de maintenance des S300 à l’Algérie

C’est l’index des entreprises dépendant du GRAU (département russe des missiles et systèmes) pur l’année ...

Aller à la barre d’outils