Accueil 5 Monde 5 La Turquie grand gagnant des transferts d’armes chypriotes et grecques en Ukraine
Droit Images Babak Taghvaee

La Turquie grand gagnant des transferts d’armes chypriotes et grecques en Ukraine

Selon de nombreuses sources le président chypriote, Nicos Anastasiades, dont le mandat expire en février 2023, continue à résister aux demandes insistantes des occidentaux pour transférer à l’Ukraine les systèmes de défense aérienne Buk-M1-2 et Tor-M1 de fabrication russe.

Les États-Unis avaient, ces derniers mois, très fortement recommandés à Nicosie de procéder au transfert. Beaucoup craignent aujourd’hui que le prochain Président de la République finisse par franchir le pas et accepter les appels du pied de Washington.

L’envoi d’armes chypriotes en Ukraine pourrait être motivé par la décision prise par la Grèce de transférer des systèmes de défense antiaériens S-300 PMU1en échange de missiles américains Patriot. Il est de notoriété publique que la Grèce et Chypre coopèrent activement dans le domaine de la défense afin de se protéger contre la croissance de l’influence et de l’activité turques en Méditerranée orientale. Cependant, l’opportunité d’une telle décision pour les Chypriotes et les Grecs soulève des questions. Ceci, d’une part, est dû au fait que le système de défense aérienne Patriot s’est avéré moins efficace contre des cibles modernes (missiles de croisière et munitions intelligentes, comme l’ont montré les frappes des Houthis contre des objectifs dans la profondeur de l’Arabie Saoudite), ainsi que contre les avions de fabrication occidentale, qui peuvent être présents en cas de conflit militaire direct avec la Turquie. Ce fut d’ailleurs l’une des raisons de l’achat de systèmes russes par la Grèce et Chypre dans les années 1990, ainsi que du choix du système de défense aérienne S-400 par l’armée turque, qui doutait de la capacité du système de défense aérienne Patriot à abattre efficacement les avions américains ou français après les événements de 2016. L’armée turque avait conclu qu’elle avait besoin d’un système totalement autonome par rapport aux réseaux occidentaux et équipements anti-aériens et aéronautiques, Il en résultera le choix du S-400.

Dans le cas de la Grèce et de Chypre, la réception de systèmes de défense aérienne américains pourrait potentiellement compliquer la tâche à leurs armées pour contrer les avions turcs en cas d’escalade militaire avérée. Des incidents entre impliquant les aviations grecques et turques sont très fréquentes avec des illuminations de cibles par les radars des deux armées. Il est difficile de prédire la réaction des systèmes d’identification de l’OTAN dans des conditions réelles de combat blue on blue. Autrement dit, le transfert des systèmes de défense aérienne russes à l’Ukraine peut potentiellement considérablement affaiblir la défense aérienne de la Grèce et de Chypre contre leur principal ennemi, dans des conditions où il n’y a pratiquement pas d’autres cibles pour leur défense aérienne.

Comments

comments

Laisser une réponse

Actu en images

Sondages

Que pensez-vous de la communication du MDN?

View Results

Loading ... Loading ...

x

Check Also

Apparition du Korsar chez les forces terrestres marocaines

Le missile anti-tank portable ukrainien Korsar ou du moins son simulateur, a fait dernièrement son ...

Bahrain inaugure le bal des F-16 Block 70

Le premier chasseur monoréacteur F-16 Block 70 a effectué son vol inaugural depuis le site ...

African Lion 2023 en préparation

L’exercice militaire international conduit par l’USAFRICOM African Lion, se tiendra dans son édition de 2023 ...