Accueil 5 Moyen-Orient 5 Les israéliens s’entraînent à contrer les S300

Les israéliens s’entraînent à contrer les S300

sufaL’armée de l’air israélienne s’est entraînée récemment en Grèce avec son homologue hellénique (HAF) pendant l’exercice INIOXOS 2015, à contrer des batteries de S300PMU1. Annonce le site The Aviationist aujourd’hui.

Dix F16 Sufa, ont participé à l’exercice, ils provenaient des escadrons 201, 253, 107 et 119 et étaient déployés ainsi que des contrôleurs aériens de la 117 eme escadre de combat.

L’accélération des entraînements est probablement liée à la levée par Moscou de l’interdiction de vendre à l’Iran ce missile Anti-Aérien.

Israël se prépare à contrer ce système officiellement depuis 2007, mais plusieurs indices font remonter la préparation aux années 90, période à laquelle les occidentaux ont réussi à mettre la main sur plusieurs variantes (anciennes) du système, dont la V et la PMU.

Un commandant de base aérienne, le général de brigade Lihu HaCohen affirmait au journal Times of Israël, que l’armée de l’air de son pays se préparait à un large spectre de scénarii, qui prennent en compte cette arme.

Dans le monde Arabe, l’Algérie est l’unique possesseur de S300 dans sa version la plus évoluée. Mais trois autres pays du moyen orient se sont vu proposer ce système, l’Egypte, la Syrie et l’Iran. Ce qui pose une réelle menace pour l’aviation de l’Etat Hébreux qui avait tendance à dominer la région. Le fait que Téhéran accède à cette technologie va compliquer toute tentative de bombardement de ses installations nucléaires, non seulement par Israël mais aussi par l’OTAN. L’apparition de radars d’alerte précoces en 2013 en Iran, combiné à une défense aérienne multi-couches renforcée par des S300 et des radars passifs capables d' »écouter » des avions furtifs, compense très largement la quasi-inexistence d’une aviation moderne en Iran.

De plus, pris individuellement les systèmes de défense anti-aérienne russes sont à la portée des grandes armées de l’air occidentales, ce qui fait leur létalité c’est la combinaison de systèmes de différentes portées avec un réseau radar avec un grande puissance de calcul qui permettrait d’éviter le brouillage. L’armée de l’air israélienne a démontrée sa capacité à mener des opérations aériennes compliquées, mélant la projection de forces et le ravitaillement en vol, le brouillage, le piratage des réseaux radars et de communications et le bombardement de précision. Nous l’avons vu en Syrie à plusieurs reprise, y compris face au nec-plus-ultra de la défense aérienne rapprochée, le Pantsir S1.

Nous avions déjà parlé des méthodes pour protéger les S300, l’avenir nous dira à quel point les systèmes intégrés anti-aériens sont efficaces.

Un projet de la DARPA donne les pistes pour titiller la DAT russe

 

Comments

comments

Laisser une réponse

x

Check Also

Kilo 8 algérie

Première image du 6 éme Kilo Algérien

Il sera probablement livré cet été, le sixième sous-marin d’attaque Kilo 636, de la marine ...

Crash C130 Biskra WHT

Un Hercules C130 de l’armée de l’air détruit après une sortie de piste à Biskra

L’incident s’est passé ce matin vers 9h00 après qu’un Hercules C130 immatriculé 7T-WHT, a été ...

F35i Adir Beyrout

Le show of force impuni d’Israël au dessus du Liban

Image incroyable relayée par la presse et les sites d’informations de l’Etat hébreux. Un F35I ...