Accueil 5 Industrie Militaire 5 Guerre des mines intelligentes en Ukraine

Guerre des mines intelligentes en Ukraine

On en a très peu parlé dans cette guerre qui entre dans son quatrième mois, mais elle a joué un rôle important dans le ralentissement des forces et de la fixation des différents fronts en Ukraine.

Il s’agit de la guerre des mines, qui a mobilisé beaucoup de ressources et a fait beaucoup de dégâts dans les deux camps.

Outre les mines antichars classiques russes et ukrainiennes, comme les TM-57 ou les TK-62K de périodes soviétiques, fabriquées dans les deux pays et assurant des prestations classiques, cette guerre a vu l’apparition de deux types de mines anti-chars plus évoluées et mieux adaptées aux guerres de génération actuelle.

L’Ukraine a reçu en mars, 1600 mines DM-22 et 3000 DM-31. Ces deux systèmes fonctionnent généralement ensemble, la DM-31 étant une mine classique, c’est la DM-22 qui est la plus intéressante.

C’est une mine directionnelle qui tire une charge creuse sur le côté du char, elle est commandée à distance ou activée par le passage du char sur un câble en fibre optique d’une longueur de 40m. Les versions plus récentes disposent d’un détecteur infrarouge. Ce qui est intéressant avec cette mine c’est qu’elle agit comme un  Panzerfaust opéré à distance et qui garde les capacités de pénétration d’un lance grenade (600 mm de blindage).

Pour voir un système plus moderne et innovant il faut passer du côté russe. Au mois de mars on a vu apparaître la mine bondissante PTKM-1R. Cette mine anti char a la capacité de détecter la présence d’un char dans un cercle de 70 m de circonférence, déterminer sa position exacte avec des détecteurs sismiques puis tirer une charge creuse venant du dessus de la tourelle, la partie la plus fragile du char.

Nous avions parlé de cette mine lors de sa présentation à l’EDEX en janvier dernier.

La Russie expose une mine anti-char révolutionnaire à l’Edex 21

La Russie a aussi utilisée des robots de déminage Uran 6 pour nettoyer rapidement les plages de Mariupol et de Lugansk. L’utilisation de drones terrestres robustes permet d’accélérer le travail des sappeurs-démineurs sans les exposer aux risques d’explosions.

 

Comments

comments

Laisser une réponse

Actu en images

BMP-1
Covid-19

Sondages

Que pensez-vous de la communication du MDN?

View Results

Loading ... Loading ...

x

Check Also

Mega contrat chinois pour l’Arabie Saoudite

L’Arabie Saoudite a profité du salon d’aéronautique et d’armement qui a eu lieu à Zhuhai ...

Les déboires de Starlink démontrent l’importance du C2

La guerre en Ukraine a démontré l’effet multiplicateur des systèmes de C2 au combat, en ...

La France remet des véhicules blindés à la Tunisie

L’Ambassade de France à Tunis a procédé aujourd’hui à la remise d’un premier lot de ...