Accueil 5 Algérie 5 Le Su 30 SM2 se dope au RVV-BD

Le Su 30 SM2 se dope au RVV-BD

La Russie vient de dévoiler pour la première fois des images d’un Su-30SM2 Flanker, équipé avec le fameux R-37M. Ce missile était auparavant utilisé exclusivement par les Su-35 et les MiG-31.

Le R-37M fut développé par Vympel à partir du R-33 utilisé par le MiG-31. C’est un missile air-air de très longue portée. Il peut engager des cibles sur des distances allant de 150 à 300km à une vitesse pouvant aller jusqu’à Mach 6 il n’a été mis en service que depuis 2019. C’est un missile de type Fox3, Fire and Forget et ce, grâce à son radar embarqué qui s’active à une distance qui reste pour le moment classifiée mais qui est largement supérieure à celle des R-77 et R-77-1, donc supérieure à 30km. Cette capacité permet aux avions de tirer leurs missiles et de faire des manœuvres évasives s’ils sont engagés à leur tour sans risque de voir leur missile perdre le lock.

Ce missile a été utilisé massivement durant la guerre en Ukraine, il a permis aux forces aériennes russes de détruire plusieurs chasseurs ukrainiens à de très longues distance, ne permettant pas à ces avions de réagir. De l’aveux même de pilotes ukrainiens, le combo Su-35/MiG-31 équipé de R-37M fut dévastateurs pour leur aviation.

 

Cette modernisation pourrait donc intéresser des pays qui utilisent les Su-30, notamment l’Inde et l’Algérie qui est le 3e plus gros utilisateur de ce type d’appareil.

 

L’Inde porte déjà un grand intérêt depuis la présentation officielle d’une version export surnommée le RVV-BD, au regard du retard accusé par le missile déjà utilisé, RVV-AE, par les missiles AIM 120C7 qui équipent les F-16 Pakistannais et de leur manque de performance lors des accrochages aériens de 2019 .

Les Flankers indiens ont dû rebrousser chemin après s’être fait engager de bien plus loin que ce que leur permettait le RVV-AE, missile jugé dans ce cas totalement obsolète et inefficace.

L’Algérie elle aussi pourrait être intéressée par cette nouvelle génération de missile pour équiper sa grosse flotte de Su-30MKI, la 3e mondiale avec plus de 70 appareils qui constituent actuellement l’épine dorsale de la défense aérienne du pays, le MiG-29S et M étant des appareils hors époque avec des portées d’engagement BVR plus que ridicules.

 

L’intégration de cette arme sur le Su-30MKI a plusieurs avantages. Militairement il donnera à ces avions une capacité d’interception et d’interdiction hors normes, triplant la portée d’engagement et donnant une force létale impressionnante, surtout que le missile en question fut utilisé avec succès dans les combats aériens de longue distance. Les pays équipés de ce combo Su-30MKI/RVVBD pourront assoir une domination aérienne sans pareil au-delà de leurs frontières, ce qu’on fait les russes avec les Su-57, les Su-35 et les MiG-31 qui engagent les appareils ukrainiens sans même franchir leur frontière.

Economiquement, l’intégration sans aucune modernisation majeure sur des avions déjà en service et pourra même se faire sur place sans déplacer les avions en Russie.

Une solution non négligeable qui permet d’attendre la modernisation avec le radar Irbis du programme Su-35 voir même la sortie d’un radar AESA du programme Su-57 pour ces appareils dans les quelques années qui viennent.

SIDAHMED Fulcrum

Comments

comments

Laisser une réponse

Actu en images

kilo

Sondages

Que pensez-vous de la communication du MDN?

View Results

Chargement ... Chargement ...
x

Check Also

Echange d’expertises entre l’Algérie et les USA dans la santé militaire

Un contingent de l’armée américaine du centre médical régional de Landstuhl, en Allemagne, représentant la ...

EDGE va fabriquer des OPV italiens aux Emirats

Le conglomérat technologique de défense émirati EDGE, et Fincantieri, le constructeur naval italien, ont signé ...

Coopération militaire algéro-tchèque, des projets et des acquisitions

Lors d’une récente visite en République tchèque, les membres d’une délégation du haut commandement de ...