Accueil 5 Industrie Militaire 5 L’armée ukrainienne optimise son utilisation des drones commerciaux

L’armée ukrainienne optimise son utilisation des drones commerciaux

L’invasion de l’Ukraine par l’armée russe qui a débuté il y a presque un an a démontré l’importance des appareils sans pilotes, qu’ils soient en mer, sur terre ou dans les airs et leur apport stratégique et tactique sur le champ de bataille.

L’armée ukrainienne est passée par plusieurs phases d’emploi des drones avec des succès et des échecs et a tiré de l’emploi des drones plusieurs enseignements, l’exemple le plus intéressant étant la courbe de succès qu’ont connu les drones Bayraktar TB2, présentés comme arme miracle, ils ont presque tous été abattus, mais ils ont tout de même contribué à l’attaque contre le Moskva et plusieurs autres attaques contre l’armée russe.

Depuis le printemps 2022 on a pu voir une utilisation tactique des drones par les deux armées mais surtout par l’armée ukrainienne qui semblait avoir un coup d’avance avec son homologue russe. Une meilleure coordination et une modification précoce des UAV vers des versions armées (grenades, charges explosives et même obus), un reportage d’Al Jazeera dans la banlieue de Bakhmut montre le passage de l’armée ukrainienne à un autre niveau d’utilisation des drones dans le domaine tactique avec la coordination entre les différentes unités et une centralisation de l’information au niveau d’un poste de commandement.

Le reportage décrit la situation critique dans la ville qui subit une pression de la part d’unités de l’armée russe et de la PMC Wagner et montre un processus intéressant, celui du centre de situation qui collecte et analyse les données de tous les drones de la ligne de front en temps réel.

Les caractéristiques du poste incluent le fait qu’il est occupé par trois personnes du bataillon de reconnaissance indépendant Scala, qui utilisent des drones pour surveiller en direct les informations provenant des caméras. Les données sont transmises à l’artillerie via des messageries telles que Telegram ou Signal, et l’accès à Internet est probablement fourni par les terminaux de communication par satellite Starlink. Le centre de situation est situé près des lignes de front pour réduire le risque de perte de contact en cas de panne de Starlink.

Des analyses démontrent aussi que l’armée ukrainienne utilise des systèmes de transmission redondants allant de starlink au bluetooth entre les drones en passant par la 4G et le Wifi pour assurer la continuité de la transmission et pour éviter le brouillage.

Ce reportage montre qu’il est évident que les forces armées ukrainiennes, avec l’aide de l’OTAN (ou pas), essaient de mettre en place un système de gestion de combat réseau-centré en utilisant le système de contrôle automatisé Kropyva (Orties), qui est une application  de renseignement cartographique tournant sous Android permettant à une personne dotée d’un terminal, le plus souvent une tablette ou téléphone portable, de marquer aisément une position ennemie. Le logiciel transmet ensuite l’indication aux pièces d’artillerie à proximité tout en permettant la coordination de leurs feux, avec pour résultat des tirs synchronisés contre une même cible émanant de plusieurs positions distinctes. Cette application avait été développée par l’ONG ukrainienne “ARMY SOS”. Il semble aussi que les équipes de surveillance utilisent le logiciel ukrainien “Viraj Tablet” qui avait été conçu au départ pour automatiser la visualisation des cibles aériennes pour la DAT et qui là sert à coordonner le mouvement et la couverture des drones, une sorte de cartographie de l’espace aérien pour les drones, qui permet de centraliser aussi le streaming vers un endroit commun. Les personnes en poste utilisent des messagers sur des messageries comme Telegram ou Signal pour transmettre rapidement les informations sur la position des troupes russes.

C’est un cas d’école pour l’utilisation des drones commerciaux en masse en temps de guerre et de leur intégration dans un système C2 interagissant avec les différents corps d’armés.

 

 

Comments

comments

Laisser une réponse

Actu en images

TOS
Mi 171 Superhip Algérie

Sondages

Que pensez-vous de la communication du MDN?

View Results

Chargement ... Chargement ...
x

Check Also

Turquie: Premier vol du chasseur de 5e génération de TAI

Le premier prototype du projet Kaan “TAI TF Kaan National Combat Aircraft (MMU – Milli ...

Mi-171Sh “Storm“, survivabilité et puissance de feu.

Lors du salon Army qui a eu lieu en Aout 2023, le constructeur Russian Helicopters ...

Pénurie de munitions et acharnement des intermédiaires

Micmacs en vrac dans le monde fermé des marchands d’armes, impliquant encore une fois des ...