Accueil 5 Moyen-Orient 5 L’Arabie Saoudite choisit le KM-SAM

L’Arabie Saoudite choisit le KM-SAM

Le Ministère de la Défense Nationale de la République de Corée a annoncé aujourd’hui la signature d’un accord intergouvernemental avec le Ministère de la Défense de l’Arabie Saoudite lors du salon international de la défense et de la sécurité, World Defence Show 2024 à Riyad. Cet accord concerne la fourniture à l’Arabie Saoudite de 10 batteries du dernier système de missiles anti-aériens à moyenne portée sud-coréen, le Cheongung II (KM-SAM Block II).

Ce contrat, d’une valeur de 3,2 milliards de dollars américains (environ 4,25 billions de KRW), vient finaliser les négociations engagées en novembre 2023 entre le Ministère de la Défense saoudien et la société sud-coréenne LIG Nex1, faisant partie du groupe LG et fabricant principal du Cheongung II.

Il s’agit du deuxième contrat à l’exportation pour le système de défense aérienne sud-coréen à moyenne portée Cheongung II (KM-SAM Block II). Le premier a été conclu en janvier 2022 avec les Émirats Arabes Unis pour la fourniture de 12 batteries, pour un montant de 3,5 milliards de dollars. La première livraison de ces systèmes aux Émirats Arabes Unis a été effectuée à la fin de l’année 2022.

Le Cheongung II (KM-SAM Block II) est une version améliorée du système de défense aérienne sud-coréen à moyenne portée KM-SAM Block I, développé en collaboration avec la société russe JSC Concern VKO Almaz-Antey. Ce partenariat a permis la création d’un radar multifonctionnel en bande X avec un réseau phasé passif et un poste de commandement, ainsi que d’un missile guidé anti-aérien. Le complexe KM-SAM Block I est en production depuis 2015 pour l’armée sud-coréenne, avec différentes entreprises sud-coréennes impliquées dans sa fabrication.

Le Cheongung II a été conçu pour répondre à la menace croissante des missiles balistiques, avec une portée en altitude accrue à 20 km (et potentiellement 50 km selon certaines sources) et une tête de directionnelle remplaçant la charge explosive à fragmentation habituelle. Actuellement, la Corée du Sud travaille sur une nouvelle version, le Cheongung III, qui devrait remplacer le radar russe par un nouveau radar multifonctionnel avec AFAR au nitrure de gallium, développé en collaboration avec l’Institut de recherche sud-coréen en électronique et télécommunications (ETRI).

En résumé, cet accord marque une étape importante dans la coopération entre la Corée du Sud et l’Arabie Saoudite en matière de défense, renforçant ainsi la position des deux pays sur la scène internationale.

Les émirats optent pour la version coréenne du Vityaz

Comments

comments

Laisser une réponse

Actu en images

Canadair
Beriev

Sondages

Que pensez-vous de la communication du MDN?

View Results

Chargement ... Chargement ...
x

Check Also

Coopération militaire algéro-tchèque, des projets et des acquisitions

Lors d’une récente visite en République tchèque, les membres d’une délégation du haut commandement de ...

Les Etats-Unis vendent 500 Hummers au Maroc

Ce deal fait partie du plan de modernisation militaire convenu entre les deux pays. Le ...

Quelle forme prendra l’attaque iranienne contre Israël ?

Vu les premiers éléments qui sont à notre disposition, ce sont les Gradiens de la ...