Accueil 5 Industrie Militaire 5 Centauro II: le chasseur de tanks en 8×8 deLeonardo
Centauro II

Centauro II: le chasseur de tanks en 8×8 deLeonardo

Présenté cette année à Eurosatory à Paris, le véhicule de soutien au feu Centauro II de Leonardo, est la dernière version du Centauro. Il dispose d’un châssis 8×8 retravaillé, et est armé d’un canon plus puissant de 120 mm! C’est la première fois qu’un véhicule à roues est équipé d’un canon aussi puissant. Le Centauro 1 a été le précurseur dans le calibre 105. Son successeur réinvente le concept de chasseur de chars avec son canon de 120. Cette prouesse a été réalisée en modifiant le châssis et en améliorant les matériaux, elle l’a été aussi et surtout en perfectionnant le canon, en y ajoutant un frein de bouche permettant d’absorber le recul.

Le Centauro II est mieux protégé et a reçu un certain nombre d’autres améliorations. Le Centauro II a été développé conjointement par OTO MELARA (Aujourd’hui Leonardo Land Systems) et IVECO pour répondre aux besoins de l’armée italienne. Le développement a débuté en 2010. Le premier prototype a été prêt en 2015. Il a été dévoilé publiquement en 2016. L’armée italienne prévoit d’intégrer 74 de ces nouveaux véhicules d’appui au feu. Actuellement, l’armée italienne dispose d’un total de 300 véhicules d’appui-feu Centrauro B1 d’origine, armés d’un canon de 105 mm.

Le 8×8 est destiné à effectuer des missions de reconnaissance tactique, d’appui au tir d’unités de combat et de défense territoriale. Il peut escorter des convois et être utilisé pour des missions de patrouille routière. Une fois en service avec l’armée italienne, le Centrauro 2 opérera dans des brigades de taille moyenne à côté des véhicules de combat d’infanterie Freccia, et des véhicules de combat associés basés sur des châssis à roues 8×8 similaires.

Il faut comprendre qu’une des qualités du Centauro II est que ce n’est pas un transporteur de troupes au quel on a greffé une tourelle, il a été directement été pensé comme étant un char légèrement armé à roues. Cette conception spécifique fait qu’il a un profil très bas pour sa catégorie.

Le Centauro II réinvente le concept de chasseur de chars

Le Centauro II fournit la même puissance de feu que la plupart des chars de combat modernes. Il est équipé d’une tourelle OTO Melara HITFACT, armée d’un canon lisse de 120 mm / L45. Ce canon à haute pression n’a aucun rapport avec son équivalent produit par Rheinmetall, qui est intégré que la plupart des chars occidentaux. Bien qu’il soit compatible avec les munitions standard de l’OTAN de 120 mm. Il est équipé d’un frein de bouche très efficace, ce qui réduit considérablement le recul. Le canon est alimenté par un nouveau système de chargement automatique. Les munitions sont stockées dans des compartiments isolés. Il convient de noter qu’un canon de 105 mm / L52 peut-être monté à la convenance du client sur le Centauro II.

Centauro 2La contenance du 8×8 est d’une quarantaine d’obus, 12 ont dans la tourelles prêtes à l’emploi et le reste est dans le compartiment arrière.

Ce véhicule d’appui au feu utilise des APFSDS, des munitions multi-rôles et d’autres munitions. L’obus APFSDS de 120 mm pénètre dans 600 mm d’armures en acier homogène laminé à une distance de 3 000 m.

Le Centauro II est équipé d’un FCS moderne et d’optique de dernière génération, tout deux fournis par Leonardo.  Il a une capacité d’engagement chasseur-tueur. Le commandant utilise une vue panoramique pour rechercher et marquer des cibles. Une fois la cible sélectionnée, le canon est automatiquement placé sur la cible et le tireur complète le processus de visée et de tir. Pendant ce temps, le commandant cherche la prochaine cible. Cette méthode d’engagement chasseur-tueur est présente sur tous les chars de combat modernes. Il permet d’acquérir et d’engager des cibles plus rapidement.

Le Centauro II peut engager avec succès les chars de combat principaux et autres véhicules blindés. Cependant, son niveau de blindage est bien inférieur à celui des chars de combat principaux. Les véhicules de cette classe n’engagent généralement pas les chars de combat principaux de front. Mais misent sur leur rapidité et leur mobilité pendant les engagement.

En plus du canon principal il dispose aussi d’une mitrailleuse coaxiale de 7,62 mm (munie de 750 munitions) et une station d’arme télécommandée, armée d’une mitrailleuse de 12,7 mm (400 cartouches). Alternativement, la station d’arme télécommandée peut être armée d’une mitrailleuse de 7,62 mm (1 000 coups) ou d’un lance-grenades automatique de 40 mm (96 coups).Centauro 2

Ce véhicule d’appui-feu possède une coque d’armure soudée en acier et une tourelle d’armure en aluminium. En configuration standard, l’arc avant est protégé contre les obus de 20 mm et la protection totale contre les munitions de 12,7 mm et les fragments d’obus d’artillerie. Cependant, le Centauro II peut être équipé d’une armure composite additive et d’une armure réactive explosive pour un niveau de protection beaucoup plus élevé. Avec l’armure supplémentaire, son arc avant offre une protection contre les munitions perforantes de 40 mm, tandis que la protection totale contre les munitions de 14,5 mm. L’intérieur est recouvert avec du Kevlar, ce qui empêche l’effritement. Le châssis a encore amélioré la protection contre les mines et les IED. L’équipage est assis sur des sièges anti-mine connectés au plafond. Le Centauro II est équipé d’un système de brouillage qui bloque les signaux des engins explosifs radiocommandés. Ce véhicule de combat est équipé de systèmes de protection NBC et d’extinction automatique des incendies. Il a également un récepteur d’alerte laser, qui peut être réglé pour déclencher des lanceurs de grenades fumigènes.

Le Centauro II est opéré par un équipage de 4, comprenant le commandant, le tireur, le conducteur et le chargeur.  Il utilise un châssis 8×8 hautement mobile. Comparé au Centauro original, il est équipé d’un nouveau moteur, d’une transmission améliorée, d’un système de freinage et d’une électronique de contrôle. Le Centauro II est propulsé par un moteur diesel turbocompressé IVECO VECTOR 8V développant 720 ch. Le moteur est situé à l’avant. Il est jumelé à une transmission automatique avec 7 vitesses avant et 1 arrière. La direction est assurée sur les premier et deuxième essieux et à faible vitesse avec également le quatrième essieu. Le véhicule est équipé de pneus à roulage à plat et équipé d’un système central de gonflage des pneus, ce qui améliore la mobilité transversale. Seule ombre au tableau, en plus du faible blindage, le Centauro 2 n’est pas amphibie.

Nous avons eu l’occasion de le voir sous toutes ses coutres au salon Eurosatory sur le stand Leonardo Land Systems et discuter avec Giampierro Costanzo, responsable des exportations des systèmes d’armes et plateformes terrestres chez Leonardo sur les caractéristiques du Centauro II.

Centauro 2 Centauro 2 Centauro 2 Centauro 2 Centauro 2

Lire l’article à partir du site d’origine ici

Comments

comments

Laisser une réponse

x

Check Also

Partner 2019, ou le renouveau de l’industrie militaire serbe

Le salon Partner, qui se tient chaque année en Serbie a été, pour l’édition de ...

Rostec a présenté de nouvelles stations de radio civiles conçues par Art. Lebedev Studio

La holding Ruselectronica, filiale de la société d’État Rostec, a présenté pour la première fois ...

Rostec a fourni aux forces aérospatiales russes un sixième avion de surveillance A-50U

28 mars 2019 Vega Concern, membre de la société holding Ruselectronics de Rostec, et Beriev ...