Accueil 5 Algérie 5 Vers le gel total des relations militaires algéro-françaises

Vers le gel total des relations militaires algéro-françaises

La brouille qui s’est installée ces derniers jours entre Alger et Paris a commencé à déteindre sur les relations militaires entre la France et l’Algérie qui étaient pourtant bonnes jusqu’à la semaine dernière.

Selon de nombreuses sources et selon le site Russia Today, l’Algérie a décrétée une interdiction de survol de son espace aérien pour les appareils militaires français. Cette mesure concernerait aussi le mouillage des navires français dans les ports algériens.

La page Facebook Sada al Jouyouch a d’ailleurs publié une capture d’écran du site de suivi du trafic aérien FlightRadar24, montrant un vol militaire cargo français rebroussant chemin au large des côtes algériennes, alors qu’un vol similaire avait traversé l’Algérie la veille.

Selon d’autres sources, l’Algérie a décidé de stopper la fourniture en carburant (gasoil et kérosène), des forces françaises au Nord Mali et de surseoir à l’ensemble des activités conjointes. Une importante réunion entre les représentants des deux armées devait avoir lieu à la fin du mois dernier à Paris et aurait été annulée sur ordre du chef d’état-major Saïd Chengriha.

Il faut rappeler que les relations militaires entre Alger et Paris s’étaient fortement dégradées entre février 2020 et avril 2021 suite a un incident diplomatique survenu lors de la visite de la frégate Bretagne à Alger. Cet incident avait conduit l’Algérie à rompre sa coopération militaire avec la France.

Ce n’est qu’un an plus tard que les relations avaient repris et ont abouti à une visite du CEMA français de l’époque le Général Lecointre en Algérie et une rencontre avec le général de corp Saïd Chengriha le 8 avril 2021. Après cette visite il y a eu un réchauffement des relations militaires et une reprise de la coopération et des exercices entre les deux pays. La tenue de l’exercice Rais Hamidou, en septembre 2021 en était le parfait exemple.

La visite du Général Lecointre avait tout de même été ponctuée par le rappel du côté algérien de l’engagement français à assainir le dossier de la décontamination des sites nucléaires.

“Nous attendons votre soutien, lors de la 17ème session du groupe mixte algéro-français (sur le dossier des essais nucléaires), prévue en mai 2021”, a déclaré Saïd Chengriha dans un discours tenu à cette occasion.

“Les négociations, au sein du groupe algéro-français, visent à la prise en charge définitive des opérations de réhabilitation des sites d’essais nucléaires de Reggane et In Ekker, ainsi que votre assistance pour nous fournir les cartes topographiques permettant la localisation des zones d’enfouissement, des déchets contaminés, radioactifs ou chimiques, non découvertes à ce jour”, a ponctué le chef d’état-major de l’Armée nationale populaire algérienne.

Quel impact auront ces décisions sur les opérations militaires françaises au Sahel?

Si l’interdiction de survol n’empêchera pas les appareils français de passer au dessus du Maroc et de la Mauritanie, l’arrêt possible des approvisionnements en carburants posera un énorme problème logistique sur place.

 

Comments

comments

Laisser une réponse

x

Check Also

Lazar

Un Lazar musclé dévoilé lors de “Partner 2021” Belgrade

En marge du salon d’armement serbe “Partner 2021” notre envoyé spécial a pu jeter un ...

Deux contrats militaires pour l’armée de l’air tunisienne

L’armée de l’air Tunisienne a signé deux contrats militaires avec des entreprises américaines. Le premier ...

Les paras algériens testent l’AK12 en Russie

C’est une première. Des parachutistes algériens et russes ont testé avec succès le nouveau fusil ...