Accueil 5 Afrique du Nord 5 TAVOR chez la police marocaine, des preuves et des explications
TAvor MAroc

TAVOR chez la police marocaine, des preuves et des explications

La DGSN marocaine a démenti, hier, dans un communiqué de l’agence officielle marocaine MAP, l’information diffusée par MENADEFENSE selon laquelle des armes israéliennes (TAVOR) ont été présentées lors d’une parade de la police marocaine. La dépêche précise que « la DGSN souligne que les contrats d’acquisition des armes à feu collectives cités par le site étranger ont été signés avec une société européenne spécialisée ». Ce n’est donc pas l’origine israélienne des armes qui est démentie mais la nature du contrat qui aurait été signé avec un fournisseur européen.

La rédaction de MENADEFENSE est catégorique sur le fait que ce soit des Tavor X95 israéliens qui ont été présentés lors du défilé.

D’un autre côté de nombreux sites d’informations marocains confirment que c’est bien une arme Tavor, mais qu’elle a été fabriquée sous-licence en Ukraine et non pas en Israël.

Trois points donc sont mis en avant pour contredire l’article que nous avons publié sur l’adoption du Tavor israélien par une unité de la police marocaine :

  • Ce n’est pas un Tavor
  • Le contrat a été signé avec une entreprise européenne
  • C’est bien un Tavor mais c’est la version fabriquée sous-licence en Ukraine

Avant de clarifier ces trois points, nous tenons à préciser que l’ensemble des photos proviennent de captures d’écrans de journaux télévisés marocains ou de la presse marocaine accréditée ayant participé à cet événement.

Premier point : Il se peut que le communiqué de la DGSN marocaine fasse référence à une autre arme d’aspect similaire qui est le Steyr AUG A3 9mm qui est en dotation dans la même unité et qui est effectivement fabriqué en Autriche par Steyr. Malheureusement il est indéniable que ce soit un Tavor X95, le chargeur droit et fin indique qu’il est chambré en 9 mm, la longueur du canon et la forme du garde-main exclu que ce soit un Micro Tavor. Ce n’est pas non plus un Tavor TAR 21 car le levier d’armement se trouve à l’arrière au niveau de la poignée, alors que celui du TAR 21 est à l’avant de l’arme en bordure du canon. Enfin, la forme du chargeur exclue aussi le Tavor X95 en .300 BLK.

Second point : Nous ignorons la nature du contrat qui lie la DGSN marocaine à leurs différents fournisseurs, il est possible qu’effectivement que ce soit un intermédiaire européen qui a vendu un lot d’armes israéliennes au milieux d’autres équipements. Notre précédente publication ne faisais que signaler la présence du SMG israélien dans l’arsenal de la police marocaine, sans juger de la bonne foi des acheteurs marocains. Néanmoins, si, effectivement le contrat a été passé avec un grossiste européen, cela voudrait dire que le Maroc a acheté encore plus cher un équipement israélien, non-indispensable, dont le prix sur étagère est préalablement plus cher que la moyenne du marché avec une qualité qui ne fait pas la différence. Le Tavor n’étant pas fabriqué à l’export, en Europe, ce contrat n’a pu se faire qu’à travers un intermédiaire.

Troisième point : Ce n’est malheureusement pas la version fabriquée sous-licence en Ukraine. Nous avons contacté le fabricant RPC Fort, qui nous a confirmé que la licence israélienne obtenue de IWI, interdit formellement l’exportation et que la maison mère ne délivrait pas de End-User Certificate, permettant la livraison à un pays-tiers. Nos contacts auprès des organismes d’exportations d’armes ukrainiennes, Ukroboronprom et Spectexnaeksport, ont aussi nié tout contrat avec le Maroc ou avoir délivré des certificats d’utilisateurs finaux pour un utilisateur au Maroc.

 

De plus, RPC Fort ne fabrique pas le modèle présenté lors de la parade du 16 mai dernier à Kénitra au Maroc, comme vous pouvez le constater sur les photos. Quatre modèles sont fabriqués en Ukraine, le Fort 221, 222, 223 et 224. Le seul modèle en 9mm est le 224 qui est un Micro-Tavor. Il diffère avec le modèle X95 9mm marocain, dans la forme cylindrique du garde-main et dan le canon plus court.

Mieux, la police canadienne a récemment passée un contrat pour équiper ses effectifs avec le même modèle que le Maroc (Tavor X95 9mm) et confirme qu’il est fabriqué en Israël. Idem pour la Pennsylvania State Capitol Police qui importe le même modèle d’Israël.

La rédaction de MENADEFENSE estime avoir apporté suffisamment de preuves pour valider l’article initial. Nous restons dans l’attente de réponses (non verbales si possibles et argumentées) de la partie marocaine.

 

 

 

Comments

comments

Laisser une réponse

x

Check Also

Rafale Qatar

Rafale Qatari: il aura un pod Sniper

Lockheed Martin a annoncé lors de l’ouverture du salon Eurosatory 2018 à Paris-Villepinte que la ...

Adacel ATC Sim Tower

L’Américain Adacel décroche le contrat de simulateur de tour de contrôle en Algérie

L’entreprise américaine Adacel a annoncé avoir décrocher le contrat pour la fourniture d’un simulateur de ...

barracuda

Saab lace le Barracuda User Group

Saab lance le Barracuda User Group dont le premier rendez-vous est le 13 juin au ...

Aller à la barre d’outils