Accueil 5 Afrique du Nord 5 Bombardement de Bir Lahlou, la confirmation par la vidéo

Bombardement de Bir Lahlou, la confirmation par la vidéo

Le journaliste sahraoui Rachid Zeineddin qui a été le premier, dès le 1er novembre, à rapporter et documenter le bombardement des deux camions algériens par un drone marocain, a réussi à filmer en détail les lieux de l’attaque, prouvant ainsi sa nature et balayant du revers de la main les allégations marocaines.

 

 

(si la vidéo ne fonctionne pas cliquez directement sur le lien) https://fb.watch/99hfcqUeem/

 

Sur la vidéo il est possible de voir clairement les dégâts, le camion de droite a été frappé le premier par un micro-missile par un tir indirect qui a touché le sol à quelques centimètres en bas de la jonction entre la cabine et la remoque, cela explique pourquoi il a été uniquement impacté par un effet de souffle venant par la gauche et a été brulé. Un cratère est visible avec des reste du missile. Le second camion a été par-contre frappé directement au dessus de la cabine, la zone d’impact est clairement visible et ne laisse aucun doute sur le fait que ce soit une frappe aérienne de précision avec une micro-munition de drones.

La vidéo indique clairement que les deux camions étaient à l’arrêt avec les béquilles de la remoque déployées (pour éviter l’ensablement), ils n’ont donc pas roulé sur une mine comme l’indiquaient les déclarations anonymes d’officiels marocains à la presse.

Pour ce qui est du lieu, le journaliste confirme ce qui nous disions dans notre article détaillé, que les camions s’étaient arrêtés aux abords de la route principale et qu’ils étaient très loin des garnisons marocaines. Rachid Zeineddin parle de 120 km de distance séparant le lieu de l’attaque de la garnison la plus proche, les camions sont, selon les coordonnées GPS au mieux à 46 km du premier rempart de sable marocain et effectivement à plus de 100 km du premier point d’appui.

La vidéo confirme aussi la nature de la cargaison, les camions étaient vides mis à part des restes de ciment blanc. MENADEFENSE dispose du manifeste d’exportation de la cargaison et des photos d’un des camions lors du chargement avant le départ pour Nouakchott.

Concernant la munition utilisée, le journaliste sahraoui montre quelques débris qui peuvent indiquer le diamètre initial mais rien de plus. Par contre, nous avons mis la main sur des photos prises par la mission de la Minurso qui avait mené l’enquête le 3 novembre dernier et nous sommes en mesure de confirmer qu’il s’agit d’une micro-munition de type MAM. Les restes d’une partie très résistante du missile ont été retrouvés et photographiés par un casque bleu. Une analyse indique que c’est une partie du Rocket engine igniter d’un missile MAM.

Enfin, il est étonnant de voir que toutes ces données disponibles et rapidement analysables n’ont pas été partagées dans un rapport de la Minurso qui pour le moment n’a fait aucun commentaire.

Comments

comments

Laisser une réponse

x

Check Also

Apparition d’un Yabhon Made in Egypt à l’Edex 21

Il est devenu la star du salon militaire Edex qui tient sa seconde édition en ...

PECB a signé un accord de partenariat avec l’IFAP

L’école d’aéronautique et de pilotage algérienne IFAP a signé un accord avec PECB, fournisseur mondial ...

Maroc: contrat pour des systèmes tactiques anti drones israéliens Skylock

L’armée marocaine a commandé à un certain nombre de systèmes de défense anti drones Skylock, ...