Accueil 5 Afrique du Nord 5 Nord Mali, les bilans de l’opération Barkhane

Nord Mali, les bilans de l’opération Barkhane

 

barkhaneL’heure est à la guerre médiatique. D’un coté, les groupes terroristes, et à leur tête l’Organisation Islamique (EI) publie : vidéo, photos et communiqués des attentats. De l’autre coté, les gouvernements présentent résolutions, décisions et bilan d’opérations. Cette fois c’est l’Armée Française qui vient de publier le bilan de l’opération « Vignemale » menée au Mali et au Niger. « Cette opération entre dans le cadre de l’opération globale intitulée Barkhane ».

En effet, le bilan publié sur le site du ministère de la défense Français, fait ressortir que l’opération menée à partir du mois d’octobre, où pas moins de 1000 soldats ont été déployés au nord du Mali et du Niger, a permis la découverte d’une vingtaine de caches d’armes, la neutralisation de plusieurs terroristes, et l’interception de six véhicules de type Pick-up.

Plus explicitement, le document explique qu’ « au cours de l’opération Vignemale, les soldats de l’opération Barkhane ont découvert une vingtaine de caches, détruit de l’armement (dont 2 mortiers, une dizaine d’armes automatiques et plusieurs dizaines de kilos de matière explosive), ainsi que des munitions (dont 10 000 cartouches de mitrailleuse et une quinzaine de roquettes). Six pick-up ont été interceptés, deux terroristes tués au cours d’un accrochage et plusieurs individus appréhendés par les autorités locales« .

L’on souligne que  » la force Barkhane a mobilisé pendant plus d’un mois l’ensemble de ses moyens dans une importante opération de lutte contre les GAT. Étendue aux régions Nord-Ouest et Nord-est de la bande sahélo-sahérienne (BSS), l’opération Vignemale a été marquée par sa durée, ainsi que par la simultanéité et la coordination des actions menées sur une vaste zone géographique« .

Après avoir interdit aux GAT, depuis plus d’un an, de disposer de zones refuges, l’objectif était d’éviter que les terroristes ne puissent tenter d’en reprendre le contrôle. Cette opération minutieuse sur un terrain très difficile d’accès, avait en particulier pour objectif de démanteler les caches d’armes dont peuvent encore disposer les GAT dans ce secteur.

Dans ce contexte, le document précise que « dans le Nord du Mali, le Groupement tactique désert-Ouest (GTD-Ouest) s’est déployé au cœur de l’Adrar des Ifoghas pour y mener des opérations de bouclage et de ratissage de zone. Appuyées par l’ensemble des moyens 3D et ISR (intelligence, surveillance et reconnaissance), les troupes au sol ont découvert une vingtaine de caches » et explique : « parallèlement une opération bipartite franco-nigérienne était conduite dans le nord du Niger.  Déployé dans une vaste zone de transit situé au nord du Niger, le GTD-Est a mené des actions visant à perturber les flux logistiques des GAT, tout en marquant la présence de la force dans cette zone« .

Pour rappel, l’opération Barkhane est une opération menée au Sahel par l’Armée Française. Elle regroupe 3 500 militaires dont la mission, en partenariat avec les pays du Sahel, consiste à lutter contre les groupes armés terroristes pouvant agir dans la bande sahélo-saharienne.

 

Contribution de Kheiro

Comments

comments

Laisser une réponse

x

Check Also

Kilo 8 algérie

Première image du 6 éme Kilo Algérien

Il sera probablement livré cet été, le sixième sous-marin d’attaque Kilo 636, de la marine ...

Crash C130 Biskra WHT

Un Hercules C130 de l’armée de l’air détruit après une sortie de piste à Biskra

L’incident s’est passé ce matin vers 9h00 après qu’un Hercules C130 immatriculé 7T-WHT, a été ...

S400 Qatar

L’Arabie Saoudite menace d’attaquer militairement le Qatar s’il achète des S400

C’est ce qui ressort de la fuite dont a bénéficié le journal Le Monde dans ...

Aller à la barre d’outils