Accueil 5 Afrique du Nord 5 Libye: la pression augmente à la frontière avec l’Algérie
Wagner

Libye: la pression augmente à la frontière avec l’Algérie

Après la base aérienne d’al-Watiya dans le Nord-Ouest de la Libye qui risque de devenir une base permanente de l’armée turque, on signale l’arrivée d’un contingent de centaines de mercenaires russes et soudanais dans la région de Brak dans le Sud-Ouest, dans la nuit de jeudi à vendredi.

On parle de plus d’une centaine de russes et de plus de 200 soudanais qui sont stationné actuellement dans l’enceinte de la base aérienne de Brak, ils sont arrivé à bord de dizaines de pick-up et de véhicules blindés.

Cette base aérienne dépend de l’Armée Nationale Libyenne depuis mars 2019 et la prise de Sebha, elle est très importante pour le contrôle des champs pétroliers de Sharara et el-Fil à la frontière avec l’Algérie. l’ANL y déploie des chasseurs et des bombardiers legers L-39, dont un avait eu un accident dans le Nord du Tchad il y a trois jours.

Les mercenaires russes de la société Wagner avaient déserté le Sud libyen au début de l’année 2019 au déclenchement de l’offensive de Khalifa Haftar vers Sebha le 13 janvier. Ils avaient une présence symbolique dans l’aéroport de Tamenhint.

Aujourd’hui la compagnie pétrolière libyenne NOC a tiré la sonnette d’alarme sur l’apparition de ces nouveaux acteurs près de leurs installations. Dans un communiqué publié ce matin les responsables de la NOC se sont dit profondément préoccupés par la présence de mercenaires russes au champ pétrolier de Sharara.

“La National Oil Corporation (NOC) est profondément préoccupée par la présence de mercenaires russes et d’autres mercenaires étrangers à l’intérieur du champ pétrolier de Sharara après qu’un convoi de véhicules est entré sur le terrain dans la soirée du jeudi 25 juin 2020 et a rencontré des représentants des installations pétroli Garde (PFG)”.

La région où se trouvent les russes est véritablement proche des frontières algériennes, la base avancée de Brak est à 400 Km d’In Aménas par exemple. La zone d’activité des champs pétroliers court tout au long de la frontière algéro-libyenne.

Il est à noter que la base d’al-Watiya est à 300 Km des frontières algériennes et à un jet de pierre de la Tunisie.

 

Comments

comments

Laisser une réponse

x

Check Also

Protection civile algérienne: un travail admirable et une communication exécrable

Suite à l’intervention d’un hélicoptère pour éteindre un incendie, une polémique a secoué les réseaux ...

L’Ukraine s’oriente vers la création de capacités de frappe sans pilote pour les missions air-sol

L’Ukraine, qui possède déjà une large gamme de drones de reconnaissance de sa propre production, ...

AMMROC

L’Emirati Edge prend 40% de participation dans l’américain AMMROC

Le groupe émirati de technologie de défense Edge (conglomérat industriel comprenant, Nimr, Tawazun, Caracal et ...