Accueil 5 Afrique du Nord 5 Libye: élimination d’un trafiquant d’armes de Daech
Libye

Libye: élimination d’un trafiquant d’armes de Daech

Les forces spéciales de la brigade Tarik Ibn Ziad, qui dépendent de l’Armée nationale libyenne (ANL pro Haftar) ont mené un raid contre un refuge utilisé par les terroristes de l’Etat Islamique dans le Sud-Ouest de la Libye. Raid qui a permis l’arrestation d’un dangereux responsable de l’entité terroriste dans le Sahel et en Afrique du Nord.

Il s’agit de al-Ajili Ali al-Ajli al-Hasnaoui, logisticien de l’EIGS et responsable du transfert d’armes du Mali vers l’Algérie et la Tunisie. En sa possession, les forces de la LNA trouveront de nombreux téléphones et équipements informatiques et n certain nombre d’armes. Essentiellement des roquettes S-5 et S-8, quelques obus de mortiers, une roquette PG-7 inerte et un affut de canon de 12.7 mm.

Ali al-Ajili al-Hasnaoui a derrière lui un lourd passé de terroriste, il est apparenté à Abdelmounaim Hasnaoui, alias Abou Talha al-Libi, éliminé en janvier 2019 par l’armée libyenne dans les environs de Sebha dans le Sud. Il était proche de Mokhtar bel Mokhtar et était considéré comme un des chefs d’AQMI dans la région. En 2016-2017 Alial-Ajili était responsable de l’acheminement des combattants d’AQMI, d’Algérie et du Mali vers les camps de formation de l’organisation terroriste à Eddabwaat dans la région de Qardat Echatii au Nord d’Awbari, dans le Sud Ouest de la Libye. Il semble donc que le terroriste éliminé vendredi ait changé d’allégeance en rejoignant l’Etat Islamique après 2019.

La récupération des données stockées chez le chef terroriste permettra sans doute de dévoiler des détails sur la pipeline logistique de Daech, mis en place pour raviver les deux filiales de l’Etat Islamique en Algérie et en Tunisie qui sont JAK-A et JAK-T, les rémanences des groupes Jund al-Khilafa nés en 2015 et disparus en 2017 et qui seraient passé sous la coupe de l’Etat Islamique dans le Grand Sahara (EIGS), depuis la fin 2019 avec pour but de réoccuper le terrain dans ces deux pays.

Certaines actions terroristes ayant eu lieu en Algérie en 2021, seraient liées à cette tentative d’incursion. Avec la perte d’Ali al-Ajili al-Hasnaoui, l’Etat Islamique perd un logisticien important et risque de voir ses ambitions de retour au Nord de l’Afrique tomber à l’eau.

Comments

comments

Laisser une réponse

x

Check Also

Un défilé militaire pour la célébration du 1er Novembre à Alger

Les autorités algériennes ont prévu un défilé militaire de grande envergure dans la capitale pour ...

Contrat de stations hydroacoustiques pour l’Ukraine

Selon nos sources en Europe, en juillet 2021, un contrat entre le Ministère ukrainien de ...

T-90

L’Algérie va moderniser ses chars T-90S

L’Armée algérienne va progressivement moderniser son parc de chars T-90S et SK à partir de ...