Accueil 5 Algérie 5 Un exercice tactique montre les capacités interarmes de l’ANP

Un exercice tactique montre les capacités interarmes de l’ANP

Dans le cadre de la clôture de l’année de préparation au combat 2020-2021, le Général de Corps et Chef d’Etat-Major de l’ANP Saïd Chengriha a supervisé un exercice militaire interarmes de grande envergure intitulé «SAHQ 2021» qui a vu l’utilisation d’équipements spécifiques et inédits.

Cet exercice qui a eu lieu au polygone de tir de Hassi Bahbah qui dépend de la 1ere RM a vu l’engagement de l’armée de l’air (reconnaissance et traitement de cibles), de la défense aérienne du territoire et de l’armée de terre. S’articulant au tour de la colonne vertébrale qui est la 12é Division Mécanisée, de nombreuses unités sont venues se greffer pour donner un caractère interarmes à l’exercice.

Il s’agit notamment de l’engagement de plusieurs compagnies de chars provenant d’une division blindée et l’apparition du BMPT-72 pour la première fois en appuie. Bien qu’infanterie mécanisée, la 12e Division comporte une composante blindée très importante avec les chars de deuxième ligne T55 modernisés au format AMV et surtout avec les BMP (1 et 2) modernisés au format Berezhok, qui sont de véritables tueurs de chars et un cauchemar pour l’infanterie ennemie.

La couverture anti aérienne a été assurée par les régiments d’artillerie anti aérienne (AAA) de la 12e division, de missiles anti aériens et l’introduction de systèmes mobiles de longe portée S-300 PMU2. Il est à noter que pour les besoins de l’exercice une batterie de S-300 a tiré un missile 5V55R contre une cible tractée et l’a abattu à une distance de 40 Km.

Un régiment de guerre électronique a aussi été engagé, sans révéler la nature de ses équipements. Sa mission est d’assurer le brouillage, l’interception et la localisation des communications ennemies, le brouillage des systèmes de positionnement GNSS et le contre-brouillage.

Comme d’habitude, une grande importance a été accordée à la mobilité et à la coordination des grands ensembles de troupes et à l’application de la précision et de la puissance de feu pendant le mouvement. Même l’artillerie s’est conformé à cette doctrine avec l’utilisation de canons automoteurs 2S1 modernisés et des canons mobiles de 155mm ASH4 de Norinco.

L’aviation a vu l’utilisation des Su-24 dans leurs trois versions, reconnaissance, guerre électronique et bombardement de précision. Ainsi que les hélicoptères d’attaques Mi-28.

 

Comments

comments

Laisser une réponse

Actu en images

Kilo Algérie
Exercice Russe Algérie
Su-24

Sondages

Que pensez-vous de la communication du MDN?

View Results

Loading ... Loading ...

x

Check Also

Les déboires de Starlink démontrent l’importance du C2

La guerre en Ukraine a démontré l’effet multiplicateur des systèmes de C2 au combat, en ...

La France remet des véhicules blindés à la Tunisie

L’Ambassade de France à Tunis a procédé aujourd’hui à la remise d’un premier lot de ...

Un système de guerre électronique israélien pour le Maroc

L’armée marocaine aurait signé un contrat de 70 millions de dollars avec la société israélienne ...