Accueil 5 Algérie 5 Les détails sur l'assaut sur le complexe de Tiguentourine

Les détails sur l'assaut sur le complexe de Tiguentourine

Mercredi 16 janvier, un groupe d’une trentaine de terroristes, provenant de Libye, s’attaque à un bus transportant des expatriés de divers nationalités appartenant tant aux entreprises Statoil que BP et JGC. L’attaque fait un mort parmi les forces de sécurité, deux expatriés sont mortellement blessés, mais la riposte énergique des gendarmes de l’escorte, vite rejoints par leurs collègues de la base, fait battre en retraite les terroristes. 
Saisissant l’occasion de la sortie en catastrophe des renforts de la base ils foncent vers les portes du complexe qui comporte plusieurs bases de vie et le centre de pompage et de traitement du Gaz.
Arrivés au portes ils menacent le garde pour qu’il leur permette l’accès. Le jeune Amine Lahmar refuse catégoriquement et parviens même à donner l’alerte avant d’être exécuté par les terroristes d’une balle dans la tête. Porte fermés, le groupe criminel utilise un de véhicules comme voiture bélier, la barrière finit par céder, les terroristes se scindent en deux groupes, l’un se dirige vers la salle de supervision du site, l’autre vise en priorité le camps de base des japonais de JGC, ils seront les premiers à êtres sortis. S’en suivra une visite systématiques des chalets et autres cabines sahariennes se trouvant dans la zone résidentielle.

Prenant conscience de l’ampleur de l’attaque les opérateurs de la salle de contrôle décident de couper la pression et mettre à l’abri les installations et éviter les explosions, au moins un Américain est dans la salle, il sera tout de suite capturé par les terroristes. Ils donnent l’ordre de remettre en marche les installation, les employés Algériens font face et disent non! 
Dehors la base est vite encerclée par les éléments de la Gendarmerie, le plan des assaillant qui voulaient pour une partie fuir avec des otages tombe à l’eau, ils se replient une seconde fois sur la zone résidentielle et se réorganisent. Commencent à trier les otages par nationalité, les nords américains, les français et les britanniques sont les plus recherchés, les philippins et les thailandais, nombreux sur le site sont enfermés dans leurs baraquements, les otages Algériens sont eux aussi enfermés. A Tiguentourine, il y a 650 travailleurs dont 132 étrangers.
Très tôt un état-major de crise est installé à Alger, comprenant des envoyés des différents corps de sécurité et de renseignement ils comprennent rapidement qu’il faut agir, une consigne préliminaire est donnée pour empêcher la fuite des terroristes, la destruction des installation et la récupération de tous les otages. Il est décidé d’envoyer le groupe d’assaut du GIS Alger, ils seront rejoint par le groupe d’assaut du GIS Tamanrasset. Deux Hercules c130 et deux Casa décollent vers 11h de l’aéroport militaire de Boufarik, direction In Amenas.
Tassili Airlines assure l’évacuation du personnel qui n’était pas sur le site ou qui a pu s’échapper, des avions sont dépêchés sur place et très vite l’Aéroport d’In Amenas est fermé pour saturation du parking. De Biskra deux Mi24 Superhind décollent pour In Amenas, des hélicoptères de transport ramènent dans leurs soutes des paras de Biskra et du matériel.
Arrivés sur place, les hommes du GIS sont étonnés de trouver un détachement du DSI au complet en pleine préparation. Des ordres auraient été donnés par la haute hiérarchie de la gendarmerie pour faire participer le groupe d’assaut des “verts”, un groupe très bien entraîné mais à qui manquait l’épreuve du feu. 
Les gendarmes se sentant coupables de défaillance promettent de régler l’affaire pour se rattraper.
Ce qui aurait pu tourner à la guerre des services a été un grand moment de solidarité inter-armes. L’idée d’un assaut combiné GIS-DSI-Paras émerge à la nuit tombée.
Une nuit de préparation et d’étude des cartes du site, qui est scruté et filmé depuis le ciel par des drones Algériens et des hélicoptères, n’a pas permis d’évaluer avec précision la puissance de feu des terroristes et leurs points de renfort.  
Des éclaireurs du GIS s’infiltrent à l’intérieur du site, ils doivent se faire voir et attirer le feu de l’ennemi pour pouvoir l’évaluer. Mission accomplie sans problèmes, mieux cette action a permis de reprendre le poste de police à l’entrée du site et libérer quelques otages dont des étrangers.
A quelques dizaines de kilomètres des lieux, l’ANP se déploie en force, un bataillon de T90, venant probablement de Batna est déployé entre le site et la frontière libyenne, l’espace aérien est clos au dessus de la région et l’aviation est en alerte. l’on craint un coup tordu venant de Libye.
La nuit permet au terroristes de se préparer, une stratégie se dessine dans leurs rang, revenir au plan initial, fuir avec les otages les plus “précieux” vers la Libye en jouant à fond la carte médiatique. Des otages Européens sont sommés d’appeler leurs proches, voir des médias de leurs pays pour transmettre un message d’apaisement et insister sur la nécessité de négocier. La pression internationale comme carburant. Les terroristes quant à eux contactent des médias “amis” comme Al Jazeera ou les agences Sahara Média ou ANI qui sont devenus les portes paroles de l’AQMI et du MUJAO. La deuxième partie du plan est de poursuivre avec un second groupe d’otages l’abcès de fixation à l’intérieur du complexe gazier avec une destruction du site à la clé.
La nuit passe sans que les forces spéciales ne donnent l’assaut. Pas d’ordres d’en haut ou pas d’occasion franche, nul ne peux le dire pour le moment. 
En milieu de matinée, plusieurs groupes d’otages parviennent à s’enfuir, les terroristes sont tétanisés et ne quittent pas leurs positions, face à eux des tireurs d’élite tirent sans volonté de toucher pour marquer leur présence invisible et limiter les mouvements des “tangos”. Des étrangers font partie des otages évadés. 
En milieu de journée, les terroristes préparent cinq Toyota Station, entassent des vivres et des munitions, ils placent dedans un nombre d’otages, tous portent une ceinture d’explosifs. 
Peu après 13h les véhicu
les qui ont démarrés en convoi espacé foncent en trombe vers la sortie du site et se retrouvent très vite dans le no man’s land séparant la zone résidentielle du complexe gazier. A plusieurs centaines de mètres d’eux, presque invisible, un Mi 24 surveille la manœuvre grâce à ses puissantes caméras, l’officier d’armement reçoit l’ordre de détruire le convois, le terrain s’y prête il n’y a aucune installation sensible à proximité ni de regroupement de civils. Le Superhind tire deux, puis trois missiles à guidage laser Ingwee sur les trois véhicules de queue qui explosent sur le champs, pris de panique, ne voyant pas la provenance des tirs, les terroristes de tête se font exploser.

L’ordre d’assaut est donné, pas le choix, l’hélicoptère opère un tir de saturation vers la zone résidentielle, il ne vise rien ni personne mais crée un mur de feu. Simultanément des snipers du GIS et du DSI lachent une salve de balles précisent et tuent sur le champs une partie du commando, des paras avancent en tirant eux aussi, les opérateurs du GIS profitent de cette diversion pour prendre à revers le reste du commando se trouvant dans la zone résidentielle. Les 11 terroristes présents sont abattus, le camps de base est totalement sous contrôle. 600 otages sont libérés suite à ce premier assaut, parmi lesquels une centaine d’étrangers, une trentaine d’otages sont perdus. 
Aucune blessé n’est à déplorer du coté des forces spéciales. Le DSI s’offre son baptême du feu aux cotés de certains opérateurs du GIS qui avaient traqué dix ans auparavant les preneurs d’otages des touristes suisses et allemands aux confins du Sahara.
A l’heure où ces lignes sont écrites, le second groupe terroriste retranché dans les installations gazières est encerclé par les forces spéciales, qui cette fois privilégient la négociation vu la configuration du terrain. Une douzaine de terroristes retiennent toujours vingtaine d’otages.
D’autres informations vous seront transmises lors du règlement de cette crise.

Comments

comments

Aucun commentaire

  1. merci beaucoup pour ses infos et vive nos forces spéciales
    vive l’Algérie

  2. J’ai transmis le lien a BFMTV, merci Akramov pour toutes ces infos 🙂

  3. Sallam

    un grand merci pour ces détails , bravo à toutes les forces de sécurités.

  4. Merci
    – pour cet article
    – à toutes les forces participantes pour leur engagement et leur courage
    – au Peuple et au Gouvernement algériens pour leur détermination
    Des pensées pour les morts, les blessés et leurs proches.

  5. ‘pp) d’après ce que j’ai lu si dessus le groupe terroriste avaient l’air de connaitre la base.
    ” les terroristes se scindent en deux groupes, l’un se dirige vers la salle de supervision du site, l’autre vise en priorité le camps de base des japonnais “

  6. Vive l’Algérie. Merci aux braves gars qui ont risqué leur peau pour sauver les civils. Paix aux otages morts, Allah Yerhamhoum. On est tous avec l’Armée. Tahya Eldjazair.

  7. J’espere que ce superbe article sera repris par la presse occidentale , c’est le meilleur resume disponible en attendant plus de details.

  8. VIVE L ALGÉRIE c la seul solution il ne faut pas traite avec ces gents la : aucun compromis , aucun accord , le courant ne dit pas sa, le prophète (salate essalam allaihi) aussi alors il faut arrete ces gent la

  9. merci pour l’effort difa. Mais je me pose une question. pourquoi l’Algérie ne communique pas en période de crise laissant la rumeur s’installer. de l’autre coté, les terros à l’aide de leur téléphone satellitaire Thuraya distillent les infos selon leurs l’intérêt aux médias amis tel l’agence ANI et Al Jazeera.

  10. Merci pour cette narration ;mais j’aimerais bien savoir qu’elle rôle a tenu les gendarmes cantonné près du site ? n’ont ils pas pu repousser les Tango hors de la base?

  11. Difa3, merci pour ce récit tactique qui se doit d’être traduit en Anglais.

    Tahyatna lelkouat el khassa, tahyatna lik difa3.
    Allah yerham echouhada
    Tahya L’djazeyer hourra ou yahyahou echoubane

  12. L Algérie a bien géré cette crise contrairement aux critiques de personnalités étrangères, qui se croient maitres de l Algérie. L Algérie n avait pas à consulter ou prevenir qui que ce soit, des lors que la sécurité nationale est compromise, notre pays est le seul maitre chez lui, et le seul décideur.

    Les forces etrangères n auraient guère fait mieux, on connait que trop les dégats collateraux auxquels ils nous ont habitué hélas, faisant des dizaines voires des centaines de victimes.

    Hommage à tous ces algériens qui ont fait face au terrorisme, et toutes nos pensées pour les algériens et expatriés étrangers qui sont morts.

    Il n en demeure pas moins que notre pays doit tirer les conséquences de cet acte terroriste. Un, ne pas s impliquer dans une entreprise de néocolonialisme, je pense notamment à l autorisation de survol de notre territoire, et des facilités accordés aux américains dans le sud, qui representent autant une menace pour notre pays, deux, renforcer la sécurité aux frontières, cela suppose plus de moyens humains et matériels, doubler les effectifs de l armée me semble etre maintenant une exigeance, acquérir des drones armés, activer le projet de controle electronique de nos frontières, multiplier des bases d intervention dans le sahara.

  13. Une précision à confirmer ou infirmer, selon certains sources d information, notamment bfm, un drone de l armée américaine aurait été déployé au dessus du complexe gazier ? Si c est le cas, les américains ont ils pris cette decision seuls ou avec l aval des autorités algériennes.

    En tout, plus que jamais, les drones armés sont une exigence pour la surveillance de nos frontières et lutter contre les groupes terroristes.

  14. Merci pour le recit, dommage que la source soit anonyme car la voie des etrangers s’eleve toujours pour contester l’intervention militaire Algerienne sur le site.

    Je suis fiere de l’Armee Algerienne Populaire et Republicaine .
    J’espere que la democratisation du pays suivra pourque les etrangers ne trouvent plus d’excuses d’illigitimite.

  15. Allah yerham Amine Lahmar.

  16. Dernières nouvelles, le nombre de victimes otages est revu à la baisse fortement, les medias etrangers préférant donner credibilité aux sources terroristes qui communiquaient de fausses informations. Voila qui va les decevoir et aussi qui va revoir les critiques de certains pays qui ont eu le culot de vouloir donner des lecons aux algériens.

    C est une opération anti terroriste qui est un véritable succés, la plupart des otages ont été sauvés, et les terroristes mis en déroute.

    L Algérie est prete à former les anglais, les américains et les japonais, avis aux intéréssés… 😉

  17. Merci aux forces algériennes pour cette opération extrêmement risqué.
    Merci à ce blog pour nous donner ces informations.

    En tant que Français je suis honoré que l’Algérie soit à nos coté dans la lutte contre le terrorisme.

    Encore merci.

    • @ marc Nous Algériens nous sommes du coté du peuple martyr Palestinien des familles de dizaines de milliers civils Libyens tués sous le carnage des bombes de votre Otanazi que les médias propagandiste de votre Télé-Elysée a soustrait à la vue l’accomplissement de vos atrocités. Nous nous associons au peuple frère Syrien qui se débat contre le supplice du terrorisme parrainer par les Occidentaux et ces alliés dictatoriaux Qatar Arabie… Tiens au sujet de l’Arabie tu m’expliquer moi qui suis con pourquoi vos médias pourtant”libre” quand il y a une rubrique sur le Vénuezela pays anti-impérialiste mais qui est une nation démocratique Catholique et au moeurs de vie libérale se sont des chroniques de diabolisation mais quand il s’agit de l’Arabie pays pro-Occidental et grand allier de vos maître les Bourricains pardon (Américains) nation au régime théocratique et dictatorial ou les femmes n’ont pas ce droit possible de conduire une voiture vos journaleux dans votre presstitués (jeu de mot) sont beaucoup moins enclin à la critique??? Je retourne sur la Syrie qui est victime d’actes de terrorisme par les amis de ton président François Mimolette fils de terroriste son père était membre de l’organisation terroriste l’OAS mais pour l’histoire diplomatique il n’était que partisan bien-sûr! Comment la France soutient les mêmes terroristes assassins en Libye et en Syrie et il va combattre les mêmes groupes au nom du terrorisme ? Allez demande à la France hypocrite de lutter contre le terrorisme et les escadrons de la mort initiée par les Américains au coté des Syriens ! Le pouvoir Algérien lutte contre le terrorisme comme lutte aussi le pouvoir Syrien par des groupes de pseudo-islamiste émanant des vos très controversée services secret occidentaux! Tu crois que le terrorisme donne le droit d’ingérence regardez que la piste de l’argent de la finance!Je finis l’Algérie est du coté des oppressée mais jamais au grand jamais au coté des oppresseurs tu auras compris tu connais pas les vrais Algériens!

  18. Je crois que ce récit n’est que le fruit d’une imagination débordante.. Sinon, comment expliquer l’utilisation du conditionnel ou de termes comme “probablement”.. Deplus, aucune certitude n’est donnée sur le nombre exacte des otages, des morts ou encore des ravisseurs ! Mais ça peut servir pour un bon film d’action…

  19. recueillis d’el Watan.com :

    Des éléments du Groupement d’intervention spéciale (GIS) ont réussi à capturer un terroriste parmi les ravisseurs lors de l’assaut, apprend El Watan aujourd’hui de sources sécuritaires qui n’ont pas précisé sa nationalité.

    Lors d’un interrogatoire poussé, il a déclaré que son groupe est composé de 32 individus. Il a confirmé qu’ils appartiennent aux « signataires par le sang » affiliés à Katibat El Moulathamine (Enturbannés) de Mokhtar Ben Mokhtar, dit Belawer (Le Borgne).

    Par ailleurs, la couverture aérienne de l’assaut terrestre des éléments du GIS est assurée par sept hélicoptères, selon des sources sécuritaires. Ils survolent le site gazier à la recherche du reste des travailleurs étrangers qui s’étaient mis aux abris un peu partout.

    Le jeune algérien qui était en faction devant le portail d’entrée de la base de vie de Tiguentourine s’appelle Amine Lahmar. Il est le premier à être exécuté. Il a été tué à bout portant (une balle dans la tête) par les ravisseurs à qui il a refusé catégoriquement l’ouverture de l’accès. Il a parvenu néanmoins à donner l’alerte avant de rendre l’âme.

  20. La version au présent de l’indicatif ne tardera pas à apparaitre sur les études des différents instituts spécialisés en défense 🙂

  21. Safarieduo

    Merci beaucoup secret difa3

    Nos militaires on fait du bon travail.

    Question : est-ce que notre armée aurai besoin de moyens techniques (communication, armement, logistique…) quel ne possède pas encore pour ce genre de situation ?

    Merci d’avance

  22. (pp) d’après les images et les commentaires de la chiene BFM je reste sur ma première impression c’est du cinéma c’est grave et même incroyable. collusion avec l’ennemi, et l’autre borgne il travaille pour eux .on va pas me la faire trop bette pour ça! si t’est pas avec les pourries t’es forcement avec les fous! et bien non! je ne rentre pas ni chez les uns ni chez les autres toz! et triple toz! ils sont maudits par les gens les uns comme les autres. l’histoire des deux jambes d’un même corps 😉

  23. ce qu’il faut retenir de cet evenement et de la situation au Mali,Lybie etc… c’est que le peuple algerien doit rester uni envers et contre tout, ces pays ont ete detruit apres un profond travail de “fitna” dans ces peuple, une fois la division bien installee ces pays tombent comme un fruit mur ( Afganistan , Irak, Syrie , Palestine )
    nous devons absolument avoir l’amour de la patrie,nos ennemis se casseront les dents , l’histoire de nos ancetres temoigne que tous les envahisseurs ont ete repousses.
    bravo pour la gestion des autorites algeriennes pour leur discretion car cela met en porte a faux les terrorites ainsi que les haineux de l’Algerie .
    bravo a nos soldats pour leur professionalisme et cette belle reussite dans leur mission.
    Allah yarham chouhadas.

  24. Les éléments du GIS et du DSI ont obtenu un résultat qui honore notre pays et son peuple.
    Il y a certainement des enseignements à retirer de cette opération, mais globalement, le bilan est très positif.

    En revanche, il y aura lieu de s’interroger sur les défaillances de sécurité qui ont permis à ce groupe terroriste d’arriver jusqu’à cette base pétrolière.
    Tout le dispositif sera certainement revu.
    Mais il est incompréhensible que le périmètre extérieur d’une base de telle importance ne soit pas verouillé 24h sur 24.
    C’est pire que de laisser ouvertes les portes des coffres forts de notre banque centrale.

    Il faudra des sanctions au plus haut niveau des responsables en charge de *concevoir* la sécurité de cette base.

    Tahya Aljazzair, Respect à nos soldats pour leur dévouement et leur courage.

    • salam

      ceci n’est pas un fait nouveau, des antécédents, notamment :

      – arriver à 100 mètres d’un secteur opérationnel (Ourgla)
      – attentat Tamenrasset
      etc etc etc

      espérant que cette défaillance ne soit pas un alibi pour justifier une éventuelle autorisation d’installation de firmes spécialisées en sécurité

  25. Bravo pour cette opération exécutée de façon professionnelle par les forces armées algériennes. La réaction a pris de vitesse tous les soi-disants experts étrangers et plus particulièrement les politiciens occidentaux. La libération de quelque 700 ôtages algériens et étrangers est un vrai exploit et fait preuve d’un jugement tactique de grande qualité au niveau des responsables. Encore merci.

  26. Merci pour ses informations !

    Et un GRAND MERCI a nos Forces Armées !

    (De la part d’une personne que vous avez déjà sauvé dans le passé, on ne vous oublie PAS)

  27. Attendez un peu là… Quand on dit que l’ordre a été donné à l’helico d’allumer le convoi parcequ’il n’y avait ni installation sensible ni regroupement de civils… Excusez-moi mais il y avait bien un regroupement de civils !! À l’intérieur des voitures !!
    Le type qui a donné l’ordre au WSO de balancer la sauce se doutait bien qu’il “pouvait éventuellement par un malheureux hasard” y avoir des otages dans les voitures des terroristes !!!
    Le convoi se dirigeait vers la sortie du site. Il n’y avait personne du comité d’accueil pour les y arrêter ? Vous savez… ces mêmes snipers du GIS et de la DSI… Pourquoi avoir commencé par lâcher les gros pétards au lieu de tirer au canon pour laisser une chance de survie aux occupants ? Pourquoi ne pas avoir laissé les snipers tirer en premier pour tenter d’arrêter les voitures sans en carboniser tous les occupants ? La sortie du site n’est pas un poste frontière… Il y avait encore du mou pour l’intervention “finale” de l’helico…
    Dans un état de droit aucun responsable de sécurité n’aurait pu prendre une telle décision sans en référer aux autorités politiques et aucun politique à l’écoute de l’opinion publique et soucieux de sa réélection n’aurait pris telle décision : sacrifier sciemment des otages pour allumer un max de terroristes à la première opportunité. Ou pour toute autre raison d’ailleurs du genre “je tire d’abord, je discute après, que sa se sache !”.
    Toute cette affaire sans le souffre et je pense qu’on aura des surprises dans les prochaines heures…

    • A la guerre comme a la guerreenpeut pas faire domellette sans casser des oeufs l armee algerienne est ferme sur cet question pas de negociation avec les terroriste qui nous ont pourri la vie pendant dix ans n oublie pas que l algerie a souffert de leurattrocite ils ont de la chance d avoir ete gracier parnotre president il merritent tous la mort vive l algerie etun grand merci anos forces special d avoir liquide eajamais ces 32 con quils perrissentdans les flames eternelle 32 terros de moins

    • au Niger en somalie vous avez fait quoi ?
      rappelle nous 🙂

  28. pk on a tiré sur le convois sachant que peut etre y avait des otages dans les voitures toyota??????

    • Tu pose une question dont tu n aura jamais de reponse l operation des forces armee est une reussite dont je salut la bravours et le courage qu ils ont eu pour reussir cet operation en sauvons beaucoup d otage contrairement au francais qui ont faillie a leur intervention au temps de sarko dans le sahel ca c terminer par la mort de tt les otages 0 liberer ca se passe chez ns et c ns qui decide de se qu on doit fair c notre terre c notre souverainete personne nous dicte se qu on doit faire vive l algerie daymen ouakfine vive notre armee et nos force special

  29. Un sniper bien entraîné et bien équipé sais dezinguer le moteur d’un véhicule non blindé qui roule à fond la caisse.

  30. Si tous les pays du monde terrorisaient le terrorisme comme l’a fait l’Algérie il n’y aurait plus de terreur! merci pour l’article, vive l’Algérie et bravo à nos valeureux soldats.

  31. bonjour,
    pour info le site algérie360 a publié l’article en integrale en le faisant passer pour un article a eux et non pas de secret difa3

  32. Je ne comprends pas, les autorités algériennes ont préféré tuer elles-mêmes les otages dans le convoi plutôt que de laisser les terroristes les emmener en Lybie et peut-être les exécuter là-bas ? Y a un truc qui m’échappe…

    • 1- les otages étaient habillés en tenues afghanes
      2- ils n’auraient pas été tués en libye ils auraient été échangés contre des millions d’euros pour servir à renforcer les terroristes. En 2003 en laissant el para partir avec les otages son groupe était formé de 40 hommes aujourd’hui ils sont un millier

    • Terrible… Sachant pertinemment que parmi les occupants des véhicules il pouvait y avoir des otages, habillés comme leurs ravisseurs pour ne pas être distingués, les algériens ont préféré les voir morts, non qu’est-ce que je dis, les tuer eux-même plutôt que de les voir échangés contre de l’argent qui renforcerait les terroristes.
      Quelle logique froide et machiavélique ! Vous dites ça sans sourciller… J’ai honte pour vous

    • 40 terroriste + des rançons = 1000 terroristes dans 2 ans. Je souhaite à votre pays de connaitre ça vous verrez les choses d’en autre oeil.

    • Calmons-nous…
      La procédure d’interception d’un avion détourné pour prendre un exemple parlant, prévoit l’éventualité d’abattre l’avion avec ses passagers, tout civils et innocents qu’ils soient, si l’avion risque de provoquer plus de victimes en se crashant en zone urbaine.
      C’est un calcul froid je vous l’accorde. Un certain nombre de morts tout de suite ou un nombre plus important plus tard.
      Les algériens ont eu quelques secondes pour faire le calcul et prendre une décision.

    • ET si les algériens avaient laissé faire, vous auriez traité l Algérie de complaisante voir de complice avec les terroristes, cela peut etre ne vous avait il pas échappé ? …

      Je me permets de vous rappelers les différentes intervention des forces spéciales occidentales, qui font des dizaines voir des centaines de victimes civils, mis sur le compte des dégats collatéraux !

      L opération terroriste d in Amenas, n était pas un batiment, mais un immense site, qui plus est gazier, c est à dire une gigantesque bombe qui aurait pu enmmener avec elles tous les otages et les forces de securité algériennes. Les forces spéciales anti terroristes qui sont intervenus très rapidement et pris les choses en main, ont tenté de discuter avec ces terroristes, mais ceux ci fortement armés et determinés, pret à mourrir, n ont donné aucune chance à une issue pacifique, et le professionalisme de nos forces hamdoulAh, a permis de sauver des centaines d otages, dont plus d une centaine d expatriés étrangers, tout de meme et meme mieux, ont permis de sauvegarder le complexe immense gazier.

      Ce n etait pas l affaire d un fou enfermé chez lui et dont je ne doute pas le gipn aurait intervenu avec efficacité, à In Amenas, c est une entreprise terroriste de très grande envergure dont la rapidité et la maitrise des forces anti terroristes algériennes dépéchés des les premiers heures sur place ont permis d éviter le pire, et ont fait jaser pour ne pas dire jalouser certaines chancelleries… CQFD !

  33. J’ai pris le temps de traduire le texte:
    Details on the attack of Tiguentourine gas site
    Wednesday, January 16th, a group of thirty terrorists coming from Libya attacked a bus carrying expatriates/Foreigner of various nationalities belonging to both companies BP and Statoil JGC. One person among the security forces was killed during this attack and two expatriates were fatally injured, but the energetic response of the police escort, soon joined by their colleagues from the base, pushed the terrorists to retreat.
    Grads run to rescue their colleague, seizing this occasion of the catastrophe, the terrorists attached the base doors interring the complex who has several camps and the center of pumping and treatment of gas.

    At the gate they threaten the guard to let them in. The young Amine Lahmar refused and manages to send a warning before being shot dead in the head. The door closed, the criminal group uses vehicles to attack the gate, and they finally get in. The terrorists split into two groups, one headed to the control/monitoring center, while the second one priority was to attack JGC Japanese camps. It will be followed up by systematic checks of cottages and other Saharan cabins located in the residential area.

    Realizing the magnitude of the attack, the operators in the monitoring room decided to remove the pressure and shelter facilities to avoid explosions, at least one American is in the room he will be immediately captured by terrorists. They order to restart the installation; the Algerian employees stood up and refused!

    Outside the base has been quickly surrounded by members of the Gendarmerie, the terrorist plan to flee with some hostages falls into the water, they went back to the residential area to reorganize themselves.

    They started selecting hostages by nationality, Norths American, French and British were the most wanted, Filipinos and Thai, many on the site were locked in their barracks, as well as the Algerians.

    Tiguentourine has 650 workers including 132 foreigners.

  34. Part 2:
    Early that day a staff crisis was in place in Algiers, including envoys of various security forces and intelligence they need to act quickly; understand a preliminary data set to prevent the escape of terrorists, the destruction of the installation and secure the hostages lives.

    They decided to send an assault group of GIS Algiers, who will be joined by the group assault GIS from Tamanrasset. Two Hercules c130 and two Casa took off at 11am from the military airport of Boufarik, direction In Amenas.

    Tassili Airlines evacuates staff that was not on the site or has escaped, aircraft are dispatched to the scene very quickly and In Amenas airport was closed and used as a parking.

    From Biskra two Mi24 Superhind took off to In Amenas, helicopters transported paratroopers and equipment from Biskra.

    Once there, the men of the GIS were surprised to find a full detachment of DSI in full preparation. Orders were given by the upper echelons of the gendarmerie to engage the assault group of “green”; a very well trained group but who lacked fireproof.

    The gendarmes feeling guilty of failure to settle the case promise to catch up.

    What could have turned into a war between different services become a great moment of solidarity between inter-arms. The idea of a combined assault GIS-DSI-Paras decided the same night.

    A night of preparation and site’s map study, which was scanned and filmed from the air by helicopters and Algerian drones, failed to accurately assess the firepower of terrorists and their positions.

    GIS scouts infiltrate inside the site, they must be seen and attracted by the enemy in order to evaluate their ammunitions. Mission accomplished without any problem, even more, this operation allowed them to overtake the police stations at the entrance to the site and release some hostages including foreigners.

    A dozen kilometers from there, the ANP force deploys a battalion of T90, coming probably from Batna, they are deployed between the site and the Libyan border, airspace is closed over the region and aviation is alerted, fearing a sudden twisted from Libya.

  35. The night allows the terrorists to prepare themselves, a strategy emerges among them, back to the original plan, flee with the most important hostages to Libya playing the media card.
    European hostages have been forced to call their families, even their country’s media to convey a message of peace and stress the need to negotiate. The International pressure as a fuel.

    Terrorists themselves get in touch with their media contact and “friends” like Al Jazeera and Sahara Media agencies or, who have become spokespersons of AQIM and MUJAO.

    The second part of the plan was to continue with a second group of hostages inside the gas complex with eventually the destruction of the site.

    The Special Forces did not attack during that night. Because of lack of orders from hierarchy or no real chance to attack, no one can tell at this stage.

    Later in the morning, several groups of hostages managed to escape, the terrorists are freaked-out and refuse to leave their positions, in the other side snipers were shooting without touching any target to mark their invisible presence and restrict the movement of “tangos”.
    Some foreigners managed to escape.

    At noon, the terrorists prepared five Toyota Stations filled with food and ammunition; they put in a number of hostages wearing explosive belts.

  36. Shortly after 1pm, in a convoy the vehicles rush to toward the exit of the site into a no man’s land sseparating the residential area from the gas complex.

    Several hundred meters away from them, almost invisible, Mi 24 monitors the operation with powerful cameras; the officer received the ordered to destroy the convoys.

    Far away from sensitive gas installation and civilian groups. The Superhind send two, then three laser-guided missiles Ingwee on the three last vehicles, panicked, not seeing the fire source the terrorists ahead exploded their belts.
    The order to attack is given, the helicopter has no alternative than operate a shooting saturation to the residential area, and he targets no buildings and nobody but was strong enough to create a wall of fire.

    Simultaneously GIS and DSI snipers unleash of bullets and killed important part of the commando. Paratroopers move forward too shooting; GIS operators take this opportunity to attack from the back the rest of the commando at the residential area.

    The 11 terrorists present were all killed; the base camp is totally under control. 600 hostages were freed after this first assault, including hundreds of foreigners, thirty hostages were killed.

    No injured from the Special Forces. The DSI gets its baptism of fire alongside some GIS operators who tracked down ten years ago the kidnappers of Swiss and German tourists in the Sahara.

    At the time of writing, the second terrorist group entrenched in the gas plant is surrounded by Special Forces. This time favor the negotiation given the sensitivity of the plan. A dozen terrorists still holding twenty hostages.
    Further information will be provided at the end of this crisis.

  37. Je vous remercie de partager cette importante narration des faits. Je me suis permise de traduire le texte, car je pense qu’il serait pertinent de transmettre ce texte au monde entier. Nous savons que nos institutions sont très mauvaises en communication. Et ne pas faire de cellule de crise et de communiquer régulièrement, nous sommes accusés d’agir comme des Russes durant la guerre froide, ou parce que nous avons quelque chose à nous reprocher, ce qui n’est pas le cas. Puisque nous devons être fière de la façon dont les opérations ont étés menées.

  38. Beaucoup trop de fiertés ici , y pourtant pas de quoi être fier de cette opération , les pertes civiles auraient pu être minimisés avec un peu plus de matière grise et un peu moins de testostérone , allumer du pick up Toyota au MI-24 , c’est une grande fierté ?

    • Sur un immense complexe gazier, si comme tu le sous entend nos forces n étaient pas si professionnels et si exemplaires tout aurait explosé, le bilan humain aurait été de centaines de victimes civiles, également de centaines d autres militaires, des pertes économiques sans précédentes, à part cela, what else ?

      Les risques ont été minimisés, d autant plus que ces terroristes étaient déterminés, lourdement armés, et avaient pretes le serment de mourir les armes à la main, mais il est vrai que le super héros que tu es, n était pas au courant, de l une des plus grandes entreprises terroristes de ces dernières années.

  39. Bonjour,
    Effectivement nous sommes très fiers de cette intervention et je suis persuadé que si la même intervention avait eu lieu sur l’airbus d’air France, 9.11 n’aurait jamais eu lieu, et tout ce qui en découle bien sur.
    De plus a quoi sert donc de faire un cirque pour préserver des otages si un gamin peut mitrailler des enfant dans une école.
    Tout est relatif…

  40. ( pp) merci speed de nous rappeler le 9/11 au cas ou les autres douterai encore 🙂

  41. A ceux qui s´offusquent de la mort de trente ou 50 otages sur plus de 700 personnes libérées, cachées ou ayant réussi à fuir, je leur rappelle une chose: les dommages collatéraux n´ont pas été inventés par les Algériens mais étaient nés déjà à Hiroshima et Nagasaki.

    • les dommages collateraux sont memes devenus une mode dans les interventions dans le cadre du terrorisme d etat occidentale ou sioniste, qui font des dizaines voir des centaines de victimes

  42. Je rappellerai une seconde chose aux Japonais qui n´arrêtent pas d´ouvrir leur grande Gueule, que c´est en partie à cause d´eux et par eux que les Kamikazes sont nés.
    A-t-on jamais eu le temps ou la possibilité de négocier avec des Kamikazes ?

  43. @Anonyme

    Comme toi j’ai été déçu de la réaction du premier ministre Japonais.

    Ensuite j’ai appris que la chaine privee El Chourouk, qui émet de l’extérieur de l’Algérie, a obtenu des image de Japonais assassines par des terroristes pendant l’attentat et les a diffusées . Ces images ont ensuite été reprise par plusieurs médias du moyen Orient.

    Les familles de ces japonais attendaient des nouvelles du gouvernement algérien qui n’était pas encore en mesure de confirmer leur sort, ils ont découvert les visages de leur père ou frère a la TV!!!

    Je pense que la réaction du PM japonais manquait de sang froid, mais je peux comprendre sa colère. La chaine El Chourouk TV doit s’excuser, et j’espère que notre gouvernement ne lui donnera jamais l’autorisation de travailler en Algérie. Je rappelle que cette chaine n’a pas d’autorisation de l’Algérie pour émettre, c’est une chaine étrangère du point de vue légal.

  44. (pp) pour ma part je ne suis pas au courant de ses images, et de plus je me pose une questions comment cette chaine a pu obtenir des images des victimes? et les jap’s n’ont pas une grande gueule ils sont même au antipode de cela parceque ce n’est pas dans leur culture. par contre pour nous c’est une autre histoire 🙂 y’a t’il d’autres images d’otage assassiné a par ceux des japonnais?

    ( hors sujet): au niveau militaire ils n’ont rien a envier aux autres surtout qu’ils ne sont que 180 millions dont une grande partie sont âgés pour faire face au chinois qui sont 1 milliard 300 millions ils développe des robots soldat qui sont op ou le seront très prochainement. souvenez vous il n’y a pas si longtemps je vous en est parler l’expression employer était ” hallucinant”. pour des grande gueules ils m’épate! 😉

  45. tu devrais laisser passer l’info pour que les citoyens sachent que ns sommes les derniers de la classe perso je fais que répondre au besoins de savoir d’un citoyen. c’est désolent et c’est pas pour le rendre service. n’ attend pas d’excuse de ma part je me suis fait insulter de parano d’imbécile et de halouf et je n’ai demander aucune excuse pour ces offenses! fait comme moi avale la pillule

  46. pour le citoyen qui demande des infos sur les robots: youtube

    Robot Toyota

    New Honda Robot ASIMO 2012 All features and behaviors

    usa:DARPA Building Real Life Terminators Military Robots

    françe:Nao humanoid robot climbing stairs

    Russia’s New Killer Robots

    Israeli Robot Snake

Laisser une réponse

x

Check Also

L’Algérie muscle sa défense côtière

Plusieurs éléments nouveaux sont venus renforcer ce qui était le parent pauvre de la marine ...

MIG conçoit un système améliorant la sécurité des commandes électriques de vol

Les ingénieurs de la Concern MIG qui dépend de United Aircraft Corporation (UAC/OAK) filiale du ...

L’Algérie va renforcer sa flotte de drones

L’armée de l’air algérienne qui déploie déjà six types de drones dont quatre d’attaque aurait ...