Dernières nouvelles du front
arenfr
Accueil 5 Algérie 5 Le missile RBS-15 est-il compromis ?
RBS15MKIII

Le missile RBS-15 est-il compromis ?

RBS-15 MEKOIl semble que oui, une sérieuse fuite d’informations et de données techniques a été révélée par le journal suédois Aftonbladet il y a une dizaine de jours, elle concerne le missile anti-navire RBS-15 fabriqué par Saab Bofors Dynamic, qui équipe entre-autres les frégates Meko de la marine algérienne.

Selon le quotidien suédois, une fuite d’informations techniques provenant des archives militaires de Suède ont fait récemment surface sur des forums militaires russes.

La première apparition de d’informations classifiées aurait eu lieu début 2017, sur un site internet traitant de contenu historique militaire. Les services de sécurité suédois sont remonté sur l piste des documents fuités, jusqu’à identifier l’auteur qui serait un habitué des archives militaires suédoises et qui a pu déjouer la vigilance d’un employé qui l’a laissé photographier des centaines de pages de données, pourtant classées secrètes, avec son téléphone mobile.

Pour Aftonbladet, les données techniques concernent la vitesse, les angles d’évolution et les charges du missile Robosystem 15, qui est actuellement en service en Algérie, en Allemagne en Finlande, en Pologne et en Suède, sous ses différentes variantes, les plus anciennes datant des années 80.

Quel risque pour la marine algérienne ?

Le fait d’avoir accès aux gammes de fréquences du système de guidage du missile, ou de la signature radar et thermique, peut permettre de développer des contre-mesure le rendant complètement inefficace.

Le RBS15MKIII utilisé par les Meko qui souffrait déjà du fait qu’il est subsonique risque encore plus de ne pas satisfaire les besoins des forces navales algériennes, surtout si l’on vois la performance très mitigée des missiles C802 utilisés sur les corvettes C28A.

En 2016, des C802, tirés à partir du Yémén par des rebelles Houthi avaient de manière répétée raté deux navires américains, l’USS Mason et l’USS Nitze, alors qu’il étaient à distance plutôt rapprochée.

Reste la possibilité d’équiper les deux types de navires (Meko et C28) de systèmes russes supersoniques Yakhont/Brahmos ou Klub, ou bien de généraliser à des fins de standardisation l’utilisation des missiles Klub dans leurs versions sous-marines Klub S ou en containers Klub K.

La marine algérienne a récemment connu de nombreuses acquisitions avec une diversification des sources d’approvisionnement (Russie, Chine, Italie, Allemagne) et l’introduction de munitions diverses et variées, avec des choix parfois incompréhensibles comme les missiles de défense aérienne Umkhonto, trop légers pour des frégates de la qualité des Meko et leur environnement, ou le missile anti-chars Mokopa qui équipe les hélicoptères Super-lynx à bord des frégates de TKMS.

Idem pour le système anti aérien antédiluvien des C28A, version chinoise du Crotale français.

Il y a autant de types de missiles et de systèmes d’armes qu’il y a de navires dans la marine algérienne ce qui pose d’énormes soucis de logistique, de maintenance et de formation et ce couac avec le RBS 15, pourrait-être une bonne occasion pour revoir la copie et standardiser le parc missiles.

Comments

comments

Laisser une réponse

x

Check Also

Vers un début de production du Boxer IFV en Algérie

Il a officiellement participé le 2 mai dernier à des manœuvres et à des tests ...

Hélicoptères pour la marine égyptienne: Leonardo rafle la mise !

Selon plusieurs sources, dont le quotidien économique français La Tribune, la marine égyptienne a choisi ...

Visite du commandant de la marine algérienne en Chine

Le général-major Mohamed Larbi Haouli, commandant des Forces navales algériennes, s’est rendu au chantier naval ...