Accueil 5 Algérie 5 "Efflorescence algale" Mais où est passé le satellite algérien?

"Efflorescence algale" Mais où est passé le satellite algérien?

Il semble que l’information donnée par Secret Difa3 il y a dix jours sur l'”Efflorescence algale”, probablement causée par la pollution du lac de Reghaia à Alger, ait fait enfin réagir l’agence spatiale Algérienne ASAL.
L’agence a publié un suivi de l’évolution du phénomène aquatique sur son site web, montrant des images satellites prises entre le 23 juillet et le 03 août que une région qui va de l’Ouest d’Alger à l’Est de Bejaïa .
Ces photos, bien que n’étant pas de haute résolution, permettent de suivre la concentration de phytoplancton sur la côte et au large et ses déplacements à travers le littoral algérien.

Ce que dit l’ASAL à demi mot sur son site, c’est que ces images n’ont pas été prises par des satellites algériens, mais pas le biais d’engins d’une mini constellation spécialisée dans la surveillance environnementale. Faisant partie du programme de la NASA EOS (Earth Observing System), les deux satellites qui ont pris les images de moyenne résolution sont Terra et Aqua.

La question légitime qui se pose est où est Alsat 2A? pourquoi avoir eu recours à d’autres satellites alors qu’on nous vante la qualité du notre depuis des années? Les rumeurs selon lesquels Alsat 2A aurait, dès le lancement eu des problèmes et fonctionnerait en mode dégradé, seraient fondées? 
Le but premier de Secret Difa3 en diffusant les premières images satellites de Digitalglobe , n’a jamais été de provoquer un débat sur le fait qu’il y ait pollution ou pas, mais de savoir si les moyens de l’Etat ont été mis en branle pour suivre un phénomène aussi suspect pour le quidam.
L’intervention de l’ASAL sur son site ne fait qu’ajouter aux doutes quant à l’efficacité des moyens déployés par cette agence, qui ne s’est d’ailleurs pas privée de sortir tambours et trompettes pour ses lancements de satellites. La certitude que nous avons est qu’un pays comme l’Algérie aurait dû jouer un véritable rôle dans le domaine de l’espace surtout vu la dynamique qu’il avait pris à la fin des années 70 début 80.
Officiellement et selon l’agence spatiale, les satellites ALSAT 1A et 2A , ont pris presque 53 000 images et ont couvert plus de 4 millions de kilomètres carrés de la surface du globe. Le site montre même quelques images en haute résolution prises au dessus de l’Ouest Algérien et quelques autres endroits dans le monde, ce qui semble tout de même rassurant.

Comments

comments

Aucun commentaire

  1. aidkoum moubarek chers amis et lecteurs de ce blog . si on parle on va dire qu on est pas patriotes alors disons c est bien , on est sur le bon chemin , bonne continuation ne faites pas attention , ne vous en faites pas si vous accumulez les bourdes y a beaucoup d argent , et personne ne dit rien .

  2. saha 3idkoum,

    l’article ne dit rien, la question reste entiere.

    ou est passe le satellite algérien?

  3. Alsat 2A est un satellite en mode sommeil qui na malheureusement pas de performances HD sur ces résolutions de ces clichés dans les différentes bandes et de plus avec des équipements israélien aucun bénéfice nationale. a ce jour ce n’est q’un gadget sans aucun intérêt dans cette configuration inexploitable a mon humble avis quel gâchis

  4. Abdel ZABANA

    Saha 3idkoum a tt les lecteurs assidus de ce blog’ a tous les muslmans du monde et une mentions spécial à Secret-Difa3 tout en le remerciant pour le travail qu’il fournit afin de nous tenir informé des actus militaire concernant notre mère matrie.

    Concernant l’article, la question est: l’oublie est surement volontaire. Faire la sourde oreille n’est pas la meilleur solution pour regler un probleme? Nous savons tous que l’Algérie est rentrée de plein pied dans la conquete spatiale. Je doute fortement qu’au sein de l’ASAL se trouve des incompetants. Leur réputation n’est plus a faire.

  5. (pp) ben oué! vaudrait mieux voir les chinois dans ce domaine je pense qu’ils peuvent nous apporter beaucoup plus que les autres avec leur bidule bourré de composant israélien (a jeter a la poubelle) il faux une vraie industrie aérospatiale pour ça il faudrait une politique clairement défini avec des objectif sur le court, moyen, long terme et bien sur un budget qui va avec sinon ça n’a pas de sens! si ont compte réellement investir la dedans il va sans dire que ça va nous couter bonbon! alors faisons le bien ou pas du tout, bien ça va couter, pas du tout ont fera des économies pour autre chose

  6. Alsat est au bled pour passer le ramadhan!

  7. La Garde-Côtes algérienne ne serait-elle pas celle qui en charge des pollutions marines ?

    Et si elle ne dit rien, n’est-ce pas surtout parce qu’en cas de canicule comme Alger vient d’en connaitre une, les micro algues prolifèrent temporairement, comme la nature le fait toujours depuis des millions d’années ?

    Que vient faire cette histoire de satellites, répétée encore et encore, dans cette supposée pollution ?

    Va-t-on encore longtemps ici escamoter toutes les dizaines d’autres sujets d’actualité d’importance nationale ?

    • décidément même quand je m’explique il y a certains qui n’y comprennent rien, je m’en congne que ce soit des algues ou tcharak el 3aryane ya M je sais tout et je défend el khorty, le souci c’est qu’en tant que contribuable je ne comprend pas comment en payant 10x son prix un satellite, qu’il ne soit pas utilisé et qu’au lieu de ça on achete des images à la nasa. si t’as toujours pas compris je te conseille un ban d’algues ca te passera

    • le KHORTY est le mot magique ya SD3. tout est khorty et on arrive a trouver des excuses au khorty . alors moi je dis que ce khorty est simplement du SABOTAGE , et bien oui au point ou nous en sommes , il faut se mettre a l evidence que c est un COMPLOT contre l algerie et viendra le jour ou vous serez convaincus mais j espere que ca ne sera pas irreversible pour notre pays.

    • c’est même pas un complot, c’est la somme de incompétence, du clientélisme, de l’absence de démocratie et de contrôle et le règne de la tchippa.
      le hic c’est qu’on a un peuple complètement aveugle, l’Algérie a de quoi être la Californie avec son pétrole, ses hommes, sa position et sa géographie, seulement avec la complicité du peuple nous sommes juste un pays du tiers monde tout juste bon à siphonner une ressource naturelle qui va s’épuiser plus tôt qu’on ne le pense.

    • oh quand je dis complot , il ne faut pas croire que c est international , nooooon , c est de la bassesse de certains de l interieur pour detruire ce pays ( halfou aliha )

    • franchement, affirmer ceci c’est vraiment abuser !

      surtout au moment ou l’Algérie ne cesse d’améliorer son Indice de développement Humain onusien, un critère objectif, mesurable et permettant des comparaisons avec les autres pays

      désormais on a réussi a sauver la SNVI en lui assurant un avenir brillant avec Mercedes,
      idem pour Ferrovial avec Alsthom,
      l’ENIE avec Cassidian, Rhode & Schwartz,
      le CMT de Constantine avec MTU,
      l’ENMTP avec Lieberrh,
      l’ETRAG avec Massey-Ferguson,
      la Sonelgaz avec GE, qui va permettre a cette entreprise de devenir bientôt autonome dans la construction de centrales électriques, le solaire et l’exploitation de nos réserves de lithium, ce qui permet d’envisager un avenir énergétique serein,
      Saidal, etc etc …

      ceci sans compter l’installation de Renault a Oran,
      et le lancement effectif d’un complexe militaro industriel digne de ce nom, avec un potentiel de croissance exceptionnel

      on est en train de relancer la filière textile, avec 10 000 nouveaux emplois, on va enfin pouvoir non seulement produire des tissus comme toujours, avec Sonitex, mais aussi et surtout exporter des produits finis vers les USA grâce a notre coopération avec un géant turc du textile

      on est en train de devenir la Turquie du Maghreb, LA puissance de la rive sud de la Méditerranée depuis Alexandrie jusqu’à Nouakchott y compris

      ps: la Californie, et sa quasi-faillite, ses 30 000 gardiens de prisons qui lui coutent plus cher que ses universités regroupant 670 000 étudiants, la quasi banqueroute de San José, la banqueroute de Vallejo, les Mega Tent Cities (bidonvilles) a Sacramento et ailleurs … franchement, y a mieux comme modèle a suivre
      je préfèrerais que l’on ne compare pas, et surtout pas avec des pays occidentaux qui n’ont vécu qu’un seul 11 septembre, et non pas 132 ans de colonisation féroce et dévastateur, et plus de 10 ans de terrorisme aveugle, car beaucoup de peuples ont cessés d’exister pour moins que cela (Yougoslavie, Congo, Irak, Cambodge, Libye, Laos, Syrie, etc etc …)

      ps2: l’Algérie n’est pas encore parvenue a atteindre les 95% d’alphabétisation, seuil critique pour le développement socio-économique, mais elle y arrivera très bientôt après des décennies d’efforts acharnés, c’est uniquement maintenant que l’on peut sérieusement envisager le transfert de technologie, et on ne se gêne pas pour l’exiger dorénavant que c’est devenu possible pour notre niveau de développement

      ps3: la fin des hydrocarbures et la mort de Sonatrach on nous promet cela depuis longtemps, depuis la naissance de Sonatrach en fait, et les réserves se sont toujours reconstituées avec notre immense toujours Sahara sous-exploré, et nos côtes maritimes idem … je ne parle même pas des phénoménales réserves prouvées et exploitables de gaz de schiste

    • j’ai pas le chifre exacte d’analphabete mais il ya beaucoup de gens comme toi d’ailleur
      qui n’arrive pas a comprendre un simple article.
      au lieu de faire les louange de bouteflika essayer de trouver notre satellite ou au moin comprendre
      pourquoi ont fait recoure a une agence prive pour les images.

      cette question du satellite me demange depuis l’article sur la pollution.

    • 100% d’accord avec vous.
      Il faut s’attaquer aussi a l’incompétence. Des Algériens de haut niveau issus de l’école Algérienne a 100% se trouvent isoles et bloques par une hiérarchie souvent incompétence et parfois criminelle.

    • il ne vous a pas échappé que Bouteflika termine son mandat l’an prochain, et que l’Algérie continuera son chemin sans lui, tout comme elle a continué sans Juba, Tacfarinas, Jughurta, et tous les successeurs depuis déjà 3000 ans …

      c’est de l’Algérie dont on parle ici, de l’Algérie et non pas de politique,
      a moins qu’il ne soit devenu interdit de dire qu’il fait jour a midi juste parce que Bouteflika pourrait dire la même chose ?!?!

      c’est quoi cette logique ?!? c’est quoi cette agressivité ?

      l’Algérie ne s’est jamais mieux portée depuis le 18eme siècle, jamais le peuple algérien n’a été aussi prospère

      et ca ne fait que commencer, ce 21eme siècle va être fantastique pour ce pays, pour ce peuple

      mais hélas il semble que ca a l’air d’en désespérer un certain nombre

      et bien, tant pis pour eux, et tant mieux pour nous !

  8. Avec des gens comme toi, l’Algérie risque de devenir un Hammam plein de tayabates.

    Il n’y a a pas de pollution dans la baie d’Alger. Point barre.

  9. je croit que j’ai resolue l’enigme du satellite, ils ne pouvaient pas prendre les photo parceque….
    parceque……..(je fait duree le suspence)……….les mecs qui commandent le satellite etaient occupe
    a faire les “WAKABINES” ailleur.

    je suis fort, wallah je merite une medaille.

  10. En tant que jeune chercheur, Je me permets d’intervenir dans cette discussion en apportant quelques éclaircissements techniques sur le suivi des phénomènes naturels par les techniques spatiales.
    On utilise, généralement dans ce contexte, des données satellitales, dans un cadre formel, appelé « fusion multi-sources » ; ce qui signifie que les scientifiques font appel, dans le cadre d’étude de phénomènes tels que « l’Efflorescence Algale », à des données en provenance de plusieurs satellites appropriés dont les caractéristiques techniques (telles que les résolutions spectrales, spatiale et temporelle, …) permettent de fournir une bonne compréhension du phénomène.
    Ainsi, dans les applications développées par le CTS telles que la prévention contre les incendies de foret, la désertification, la pollution marine, … qui font appel à des données de moyenne et faible résolution, on utilise l’imagerie d’un ou de plusieurs satellites telles que Alsat-1 , Modis (Aqua), Landsat, …
    Les études sur ces thématiques ont été menées par les chercheurs du CTS avec brio et un niveau scientifique digne des institutions scientifiques de grands pays développés spécialisées dans le domaine des applications spatiales
    A titre d’exemple, le projet sur les incendies de forêt a mené à l’élaboration d’un système d’information, de gestion et de prévention contre les incendies de forêt et qui est implémenté et en fonctionnement au niveau des différentes conservations de la DGF.
    Espérant avoir été utile, par mon intervention, à cette discussion fort intéressante,

    Cordialement, et Aidkoum Mebrouk,

    • “Les études sur ces thématiques ont été menées par les chercheurs du CTS avec brio et un niveau scientifique digne des institutions scientifiques de grands pays développés spécialisées dans le domaine des applications spatiale”. Le jour où vous avez commencez le recrutement familial, c’est là où vous auriez dû vous rendre compte qu’il faut éviter ce langage de plus en plus en décalage par rapport à la réalité.
      Mon fils, il faut arrêter ce cinéma stp. Je m’attends de la part d’un jeune scientifique d’être critique et surtout voir gros !! Si j’étais à votre place je vais éviter de parler de cette fameuse application sur les incendies de forets. À votre avis, cette petite application, peut-elle justifier les 111 milliards du programme spatial ? Je me permets même de vous dire qu’elle ne peut même pas justifier le salaire de la personne (je dis bien personne car les équipes n’existent pas) qui a fait cette application, si on fait un rapport temps/qualité. Un minimum de 7 ans si je ne me trompe pas pour faire un travail équivalent a un projet de fin d’étude d’ingéniorat ? Cet étudiant ingénieur aurait fait cela gratuitement avec sa petite bourse de 2000DA/3mois et des passes de restauration à 1.24DA. Alors que ce cadre a couté pour le contribuable 7 ans de salaire, 7 ans sur la caisse nationale de retraite, des stages à l’étrangers, en plus de frais de participation à des conférences-tourisme nationales et internationales. Je ne parle pas de tout ce qui gravite au tour comme administration !
      On peut toujours nous sortir d’autres petites applications du genre des incendies de forets, Mais mon fils, c’est exactement ce genre d’arguments qu’on avance pour masquer la réalité. Et définitivement ce n’est pas comme ca qu’on battît un pays, encore moins un domaine aussi sensible que la recherche scientifique. Alors en tant que jeune chercheur, évitez de participer a cette pièce théâtrale, et concentrez vous plus sur comment réduire les 7 ans en 7 mois. Et définitivement ce n’est pas sur un blog que vous allez réussir ce noble défit.

    • Salut Abdel, de la part d’un vieux comme toi;
      Avec des commentaires simplistes et des chiffres inventés (comme celui des 111 milliards sur le programme spatial, qui d’après mes informations est chiffré sur 15 ans !!), on ne peut esperer echanger des points de vues, tant qu’il est facile de “casser” l’argumentaire des uns et des autres,comme celui qui termine l’intervention par “ce n’est pas sur un blog que vous allez reussir ce noble défit”. Pour poursuivre le debat sur cette question cruciale, et pour eviter une eventuelle derive par rapport au sujet en debat, il est important d’eviter de melanger la fonction d’un jeune chercheur avec ce dont vous parler de recrutement familliale: avez vous l’intention cher Aîné de rendre responsable les chercheurs (et les jeunes chercheurs!) de ces pratiques condamanbles.
      Pour clore mes propos, et pour reussir un veritable echange, il faudrait mediter sur le dicton qui dit:”beni soit l’homme qui lorsqu’il n’a rien à dire s’abstient de le faire en parlant”.
      Cordiales salutations

    • Bonjour X
      Vous, aussi bien que moi, on a évoqué l’existence des compétences en Algérie. Dans ce sens, vous, aussi bien que moi, vous savez très bien que la question centrale ne réside pas dans la culpabilité du jeune chercheur (on peut toujours lui montrer le chemin), ni encore moins, à quelle marge d’erreur, on peut avancer le mentant exact du budget du PSA.
      La grande question, et c’est ce que exprime mon commentaire, est plutôt de demander quand-est ce que tout ce bruit blanc va cesser afin de commencer à travailler sérieusement pour le bien de notre pays et des générations futures. Si vous trouvez que ma question est synonyme de rien dire, comme le sous entend votre dictant si joliment écrit, alors définitivement mon commentaire ne s’adresse pas à vous !
      Sur un autre plan, j’avoue que si j’avais su que mon commentaire se transformerait en une discussion avec un collègue ou peut être un responsable, je n’aurais jamais posté quelque chose. La raison est que la discussion s’est éloignée des algues pour se transformer en quelque chose de plus fondamental dont l’échange public n’apporte rien, et peut être même aggrave les choses.

      Et puis j’ai envi de dire à “secret-difa3©”, Lahla Etrebhek, Rak Bassit Hadh El Abdel ;P

  11. Alsat 2A est en mode dodo non – productif, non – utile comme tous ceux qui soit disant nous gouverne sahma sahma

  12. A Secret-Difa3,bolg bien documenté,analyses pertinentes,bravo.
    une question:n’y-a-il pas une commission de controle du centre spatial?ét qu’on dit le Service presse quand a la disparition du satellite?
    je sais que c’est des choses qui arrivent,que plusieures nations en ont perdu des satellites.Éspèrons que que c’est juste une panne,ét pas une prise de controle par une puissance étrangère.

  13. Le budget annuel du programme spatial algerien est de 80 millions de dollars.

    On ne peut pas parler de programme spatial avec un budget annuel aussi ridicule.

    Comparez ce budget au budget de la NASA qui est de 20 milliards de dollars par an soit 2 fois le budget annuel de la defense algerien et vous vous rendrez vite compte que l’ASAL n’est en realite que de la poudre aux yeux.

    • Ce n’est pas le budget qui fait une grande agence spatiale au service du pays. Il faut juste regarder à gaude, a droite et un peu au nord pour comprendre ca. L’Algérie ne peut pas mettre plus qu’elle peut mettre. Il s’agit de nouvelles techniques que nous devons maitriser avec les moyens qu’on a. Et c’est à nous de créer un tissu économique au tour de cette agence. Pour parler des USA et de ses agences et même son armée, il faut citer toutes les réalités aussi. Les satellites aux USA aussi bien que les Tomahawk (missile) et les lanceurs civils, sont manufacturés par des entreprises civiles privées accréditées.
      Ceci pour dire que la technologie spatiale est un tout !
      En Algérie on doit fixer des objectifs réalisables, mais il faut et surtout être sérieux.

Laisser une réponse

x

Check Also

Kilo 8 algérie

Première image du 6 éme Kilo Algérien

Il sera probablement livré cet été, le sixième sous-marin d’attaque Kilo 636, de la marine ...

Crash C130 Biskra WHT

Un Hercules C130 de l’armée de l’air détruit après une sortie de piste à Biskra

L’incident s’est passé ce matin vers 9h00 après qu’un Hercules C130 immatriculé 7T-WHT, a été ...

Crash du Victor: l’avis d’un pilote-instructeur

*. CRASH D’UN AVION DES FORCES ARMEES ALGERIENNES. -Iliouchine 76-TD ~~Immatriculé 7T-WIV / 347° Escadron ...