Accueil 5 Algérie 5 Affaire AgustaWestland: un contrat évalué à 5 milliards de dollars

Affaire AgustaWestland: un contrat évalué à 5 milliards de dollars

isatisTout n’a pas commencé jeudi dernier par l’ordre donné par le procureur de Milan à la brigade financière pour effectuer 47 perquisitions aux quatre coins de l’Italie, y compris à Varèse, au siège même d’AgustaWestland, pour des soupçons de constitution de caisses noires et de fausse facturation en vue de financer de manière occulte un contrat d’acquisition d’hélicoptères par l’Algérie.

Non, les soupçons de corruptions sur les activités d’exportation du constructeur italien ont commencé en 2013, lorsque le grand patron du groupe, Guiseppe Orsi, a été arrêté, puis condamné à deux ans de prison, pour une affaire de corruption lors de la vente de douze hélicoptères à l’Inde. Aujourd’hui, si rien ne prouve que le deal entre l’Algérie et AgustaWestland soit entaché de corruption, l’arrivée subite d’autant d’appareils dans l’arsenal algérien et le flou entourant son exécution provoquent la suspicion des experts.

Sur le coût réel du contrat liant l’Algérie à la filiale hélicoptères de Finmeccanica, AgustaWestland, très peu d’informations ont filtré et pour cause, savamment fractionné dans le temps et ventilé sur les différents corps de sécurité, aucune commande globale n’a été signalée. Pourtant aujourd’hui, huit ans après la signature des premiers contrats, la Marine nationale, la Protection civile, l’Armée de l’air, la DGSN, la Gendarmerie nationale et même la présidence de la République se partagent 68 appareils, six autres sont attendus dans le courant de l’année.

En 2006, lors des débuts des négociations, la presse britannique, soucieuse de la sauvegarde des emplois dans l’aéronautique, relevait que les discussions entre le gouvernement algérien et AgustaWestland sur un deal de 80 hélicoptères allaient permettre la préservation de 4000 emplois dans le Somerset, où se trouvent les installations de production de Westland. A cette époque, le montant du contrat était évalué à 5 milliards de dollars. Il est aussi à rappeler que la firme italo-britannique promettait l’assemblage en Algérie d’une trentaine d’unités, un projet qui n’a jamais été réalisé.

Pis encore, les différents sous-contrats liant l’Algérie à AgustaWestland ont pratiquement tous été entachés d’irrégularités ou provoquaient des suspicions. La Gendarmerie nationale a eu fort à faire pour intégrer les AW109 LUH dans son inventaire. Des problèmes techniques avaient provoqué une fronde des pilotes à la réception des premières unités, puis ce fut l’équipement optronique qui a tardé à être installé encore une fois pour cause de contrat compliqué.

Idem pour la Protection civile, qui peine à faire voler un appareil sur les six reçus et qui a longtemps payé très cher des techniciens étrangers sans aucun résultat. Un technicien nous a avoué qu’au moins un appareil gisait complètement éventré dans un hangar de l’aéroport Houari Boumediène, ses turbines prenant la poussière.

Sur les formations du personnel naviguant et technique, beaucoup d’irrégularités avaient été signalées ça et là durant l’exécution du contrat. La Protection civile a, par exemple, pris le risque de se faire voler ses pilotes d’hélicoptère en les envoyant achever leurs heures de qualification au Qatar. L’armée avait envoyé ses équipages se former en Angleterre, chez un sous-traitant d’AgustaWestland qui n’avait jamais donné de formation auparavant.

Au final, en plus des dommages infligés à l’économie nationale et à la réputation de l’armée algérienne que pourrait engendrer, si elle est confirmée, cette affaire de corruption, c’est ce caractère nouveau de «vente forcée» qu’ont subi les différents corps de sécurité algériens qui fait le plus de dégâts.

In El Watan /25/04/2015

Comments

comments

Laisser une réponse

Actu en images

Groza-6
TOR

Sondages

Que pensez-vous de la communication du MDN?

View Results

Chargement ... Chargement ...
x

Check Also

Vers un début de production du Boxer IFV en Algérie

Il a officiellement participé le 2 mai dernier à des manœuvres et à des tests ...

Kilo 8 algérie

Première image du 6 éme Kilo Algérien

Il sera probablement livré cet été, le sixième sous-marin d’attaque Kilo 636, de la marine ...

Crash C130 Biskra WHT

Un Hercules C130 de l’armée de l’air détruit après une sortie de piste à Biskra

L’incident s’est passé ce matin vers 9h00 après qu’un Hercules C130 immatriculé 7T-WHT, a été ...