Accueil 5 Non classé 5 La Russie transfert toute la capacité de maintenance des S300 à l’Algérie
redick

La Russie transfert toute la capacité de maintenance des S300 à l’Algérie

C’est l’index des entreprises dépendant du GRAU (département russe des missiles et systèmes) pur l’année 2018 qui le révéle. L’entreprise de défense Granit a livrée pour le compte du fabricant de systèmes de défenses anti-aériens Almaz-Antey, à l’Algérie un complexe Redick (Редиком) pour la maintenance complète des systèmes anti-aériens S300 et S400.

Cette livraison a eu lieu, selon le document, en 2015. Le système Redick  est un système mobile autonome de maintenance qui permet de réparer en profondeur (Maintenance niveau 4 ou D-Level ou Depot Level) des Radars, systèmes de tirs, systèmes énergétiques, véhicules d’accompagnements des S300-400 et aussi d’assurer le calibrage de l’ensemble des équipements et même détecter les pannes et effectuer de la maintenance curative sans déplacer les régiments de DAT en Russie.

Il semble que les négociations pour l’acquisition de ce système de pointe ont commencé en février 2013 lors de la visite d’une délégation algérienne chez le fabricant.

Il a été acquis plus tard par l’Inde et exposé en 2017 au salon militaire Aeroindia sur le stand Almaz-Antei. Lors de MAKS 2017 auquel MENADEFENSE a participé, nous avions reçu des explications détaillées sur le contrat indien et sur la qualité de cet équipement. L’Inde qui, dans le cadre du programme « MAKE IN INDIA » de transfert de technologie pour chaque contrat signé avec un partenaire étranger, avait obtenu dans le cadre de l’acquisition des S400 de la Russie qu’elle lui livre le système Redick comme transfert total de la maintenance de cet équipement.

Le fabricant du Redick donne la dénomination de « Base de réparation mobile » à ce complexe. Il se compose de trois ateliers montés à l’intérieurs de plusieurs containers mobiles qui comprennent:

– un atelier de diagnostic et de réparation des éléments de remplacement typiques du système anti-aérien;

– un atelier pour le diagnostic et la réparation des modules du radar;

– un atelier pour le diagnostic et la réparation des générateurs électriques;

– un atelier de réparation de composants et composants électromécaniques, mécaniques et hydrauliques;

– laboratoire de métrologie et de calibrage;

– stockage mobile de pièces détachées;

– une station de contrôle de l’ensemble du système.

L’ensemble Redick est une base mobile qui comprend l’ensemble des équipements de vie pour les équipes de maintenance, chauffage, climatisation, moyens anti-incendie, communication et filtrage de l’air et de l’eau.

Cette acquisition qui servira à la réparation de l’ensemble des systèmes anti-aériens et radars russes en Algérie donne une véritable indépendance en terme de maintenance.

Comments

comments

Laisser une réponse

x

Check Also

Arms and security 2018

Arms and Security 2018, la recette ukrainienne pour les guerres modernes

MENADEFENSE a eu le plaisir d’être invité à l’exposition Arms and Security Ukraine 2018 qui ...

F16V

L’option du F16V pour le Maroc se précise

Il est de plus en plus clair que le Maroc est en passe d’acquérir des ...

Le Canada gèle les licences d’armes vers l’Arabie Saoudite jusqu’à nouvel ordre

Plus aucun nouveau permis d’exportation vers l’Arabie saoudite ne sera accordé par Ottawa jusqu’à nouvel ...