Accueil 5 Algérie 5 Le premier tout-terrain made in Algeria enfin produit : Tout un « Symbole »

Le premier tout-terrain made in Algeria enfin produit : Tout un « Symbole »

classGTombée de rideau sur la première voiture made in Algérie, aujourd’hui, à Tiaret. Si ce n’est pas une Renault Symbol, c’est tout de même un symbole. Immatriculé G-1-2014, c’est en fait le premier 4×4 classe G de Mercedes produit localement  par la Société Algérienne de Fabrication de Véhicules – Mercedes Benz (SAFAV-MB). L’usine située à Bouchekif, à dix kilomètres à l’Est de Tiaret a été érigée sur les restes du projet FATIA, autre « symbole » de l’élan économique des années 80.

Gérée par une Epic relevant du Ministère de la Défense en association avec le groupe émirati AABAR et la SNVI, devra produire à terme 2000 4×4 Mercedes classe G et 6000 fourgons Sprinter par an. Le lancement de la production s’est déroulé en présence du Vice-Ministre de la Défense, le Général Gaid Salah, du Chef de la 2e Région Militaire, le Général Said Bey et du Général Rachid Chouaki, directeur des fabrications militaires au MDN et des partenaires étrangers.

L’usine, qui s’étend sur une superficie de plus de 100 hectares, sera dotée de sept lignes de productions de véhicules tout-terrains et de cinq lignes de productions de véhicules utilitaires. Elle dispose d’un centre de formation dans le domaine automobile et travaille en étroite collaboration avec les CFPA locaux afin de contribuer à la relance de l’emploi dans la région. 120 jeunes Tiartis suivent actuellement une formation pour prétendre à un emploi dans l’usine, 16 cadres et techniciens hautement qualifiés ont subi un stage intensif en Allemagne pour s’assurer du transfert de technologie.

Si le taux d’intégration local n’a pas été indiqué,  il semblerait que l’usine fera du montage de kits pour débuter avant de passer à une intégration partielle. Le lancement de la production à Tiaret suit celui des premiers camions Mercedes Benz qui sont actuellement en cours de montage à Rouiba, dans la banlieue d’Alger et précède celui des autres projets de la Direction des Fabrications Militaires qui sont les usines d’armes légères à Khenchela et celles d’équipements électroniques de Sidi Bel Abbès.

Les projets lancés par la DFM en 2009, ont accusé des retards considérables dans leurs lancements et ont provoqués certains questionnements dans le milieu de la défense. Le choix des partenaires et des équipements à produire n’ont pas laissé la meilleure impression aux connaisseurs du domaine. Reste maintenant à la production de faire ses preuves sur le terrain.

 

Kamel Abdelhamid

in http://www.impact24.info/premier-4×4-made-in-algeria-enfin-produit-symbole/

Comments

comments

Laisser une réponse

x

Check Also

L’Algérie commande six corvettes Type 56 à la Chine

Les deux premières corvettes lourdes dérivées du Type 56 chinois destinés à la marine algérienne ...

Army 2021: l’aéronautique russe comme vitrine technologique

Rencontré lors de l’édition 2021 du salon russe Army, le directeur général adjoint chargé du ...

Un défilé militaire pour la célébration du 1er Novembre à Alger

Les autorités algériennes ont prévu un défilé militaire de grande envergure dans la capitale pour ...