Accueil 5 Algérie 5 L’Algérie muscle sa défense côtière

L’Algérie muscle sa défense côtière

Plusieurs éléments nouveaux sont venus renforcer ce qui était le parent pauvre de la marine militaire algérienne, la défense côtière, qui n’avait pas bénéficiée de modernisation depuis longtemps, mis à part pour leur partie détection et artillerie.

Les trois divisions de défense côtière correspondant chacune à une façade maritime, vont bientôt recevoir des régiments de missiles anti-navires russes et chinois, le premier subsonique et le second supersonique.

Il s’agit des systèmes de missiles BAL-E modernisé, qui est un système mobile contenairisé de missiles KH-35EU, monté sur châssis russe Maz ou biélorusse MZKT. Le régiment de BAL-E dispose d’un radar mobile, d’un poste de commandement et de véhicules d’accompagnement. La portée du missiles varie entre 160 et 280 Km, il vole au ras de la surface à une vitesse de mach 0.9, ce qui le rend difficilement détectable. Sa doctrine d’emploi est basée sur la saturation des groupes maritimes ennemis avec la possibilité de tirer des salves de 32 missiles d’un coup et cibler des groupes de navires de guerre de moyen-tonnage bien au delà de l’horizon et dans la majorité de sa Zone Economique Exclusive. L’Algérie opère le BAL-E depuis plusieurs années, mais là il s’agirait d’une version plus moderne avec de nouveaux radars et un missile plus performant.

Le second système qui est sur le point d’entrer en service, est le CM-302, version export du missile chinois YJ-12A. Il s’agit d’un système, là aussi mobile, composé de radar de haute performance couvrant une surface de plus de 300 Km en mer, de lanceurs sur camions et de missiles supersoniques de haute précision d’une portée de 280 Km. La doctrine d’emploi de ce système est celle du tir unique avec un taux de coup au but supérieur à 90%. Le missile est capable de couler avec un seul coup au but des cibles de 5000 tonnes de déplacement, ce qui le rend dangereux pour les navires supérieurs aux frégates et il représente une menace directe pour les porte-avions.

Sur un autre plan, la marine a lancé il y a quelques mois un appel d’offres international pour des canons-automoteurs de classe 152/155 mm avec des portées couvrant une enveloppe allant de 20 à 40 NM. Plusieurs modèles seraient à l’étude, comme le K-9 Thunder coréen, le PZH 2000 allemand et le PLZ-45 chinois.

Pour rappel  les forces navales avaient choisi le Norinco ASH-1 comme artillerie tractée autonome pour la défense côtière.

Ces nouvelles acquisitions vont permettre le retrait du service des régiments de missiles P-20 qui sont largement obsolètes.

Comments

comments

Laisser une réponse

x

Check Also

L’Algérie passe au champ de bataille numérique pour ses chars

Il semble que l’armée algérienne soit en passe d’intégrer l’ensemble des chars T-90SA au système ...

Lazar

Un Lazar musclé dévoilé lors de “Partner 2021” Belgrade

En marge du salon d’armement serbe “Partner 2021” notre envoyé spécial a pu jeter un ...

Deux contrats militaires pour l’armée de l’air tunisienne

L’armée de l’air Tunisienne a signé deux contrats militaires avec des entreprises américaines. Le premier ...