Accueil 5 Algérie 5 Echange entre l’Algérie et la Belgique dans le déminage maritime
very shallow water

Echange entre l’Algérie et la Belgique dans le déminage maritime

Un détachement de la marine belge se rendra en Algérie entre le 23 novembre et le 3 décembre 2018 dans le cadre d’un échange d’expertise dans le domaine du déminage dans les eaux peu profondes (Very Shallow Water).

Ce programme, autorisé il y a trois jours par le Conseil des ministres belge consiste en l’envoi de huit militaires et d’un drone sous-marin (Autonomous Underwater Vehicle).

Cette formation aura probablement lieu à l’école de fusillers marins de Jijel en Algérie.

L’équipe VSW a été constituée en 2017 et dépend de la marine belge, elle opère habituellement à partir de navires chasseurs de mines. Elle dispose de drones sous-marins Remus.

Le REMUS produit par le norvégien Kongsberg est un AUV (Autonomous Underwater Vessel), sonar mobile extrêmement efficace qui recherche des objets sur le fond via des ondes sonores. Il peut collecter des données hydrographiques jusqu’à 100 mètres de profondeur et être mis en œuvre pour des missions VSW comme des opérations amphibies, de protection portuaire, de soutien lors d’actions de sauvetage, d’études scientifiques et de détection de mines ou d’obstacles.

L’Algérie dispose d’un régiment de plongeurs-démineurs de combat et a très tôt formé des spécialistes dans le déminage (depuis 1959). L’échange d’expertise permettra aux spécialistes des deux pays de partager leurs approche.

La marne algérienne a réceptionnée depuis 2017 un dragueur de mines de classe Kantanpää, qui dispose d’un robot sous-marin italien de type Pluto Plus.

 

 

Communiqué du Conseil des ministres belges du 19 octobre 2018

Sur proposition du ministre de la Défense Steven Vandeput, le Conseil des ministres a marqué son accord sur l’échange d’expertise et la mise en oeuvre d’une équipe « Very Shallow Water (VSW) et d’une équipe de plongeurs.

La sécurité en Afrique du Nord est sous pression de la menace terroriste. Ces pays sont également confrontés aux importants flux migratoires et leurs conséquences. Dans le cadre de ses activités bilatérales et dans le but d’assister les pays d’Afrique du Nord dans la lutte contre le terrorisme, la Belgique a l’intention, depuis 2017, de soutenir l’Algérie.

Dans ce cadre, le Conseil des ministres autorise l’échange d’expertise par la mise en oeuvre d’un détachement d’environ huit militaires avec un « Autonomous Underwater Vehicle » et une équipe VSW ainsi qu’une équipe de plongeurs en faveur du partenaire algérien, du 23 novembre au 3 décembre 2018.

Comments

comments

Laisser une réponse

x

Check Also

Arms and security 2018

Arms and Security 2018, la recette ukrainienne pour les guerres modernes

MENADEFENSE a eu le plaisir d’être invité à l’exposition Arms and Security Ukraine 2018 qui ...

F16V

L’option du F16V pour le Maroc se précise

Il est de plus en plus clair que le Maroc est en passe d’acquérir des ...

Le Canada gèle les licences d’armes vers l’Arabie Saoudite jusqu’à nouvel ordre

Plus aucun nouveau permis d’exportation vers l’Arabie saoudite ne sera accordé par Ottawa jusqu’à nouvel ...