Accueil 5 Afrique du Nord 5 La Tunisie donne des ailes à l’ONU en RCA

La Tunisie donne des ailes à l’ONU en RCA

Basée à l’aéroport de Bangui M’Poko, l’unité d’hélicoptères de l’armée tunisienne, déployée en République Centrafricaine sous la bannière de l’ONU avec la mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en RCA (MINUSCA) depuis plus d’un an, comprend trois hélicoptères AB 205 et 130 militaires, dont cinq membres d’équipage, chacun composé de deux pilotes, un mécanicien navigant et deux mitrailleurs.

Les hélicoptères et leurs équipements de soutien ont été transportés à Bangui lors de plusieurs rotations de C-130 de l’armée de l’air tunisienne. Pendant ce temps, le matériel de soutien au sol et les pièces de rechange étaient expédiés par voie maritime de la Tunisie à Douala au Cameroun et de là acheminés par la route jusqu’à Bangui. Après l’assemblage et les essais, le détachement tunisien a été déclaré pleinement opérationnel le 6 novembre 2021 et a commencé ses opérations le 8 novembre.

Les AB 205 tunisiens sont chargés d’effectuer de multiples tâches, notamment le transport de personnel et de fret, la recherche et le sauvetage, l’appui aérien rapproché, le renseignement, la surveillance et la reconnaissance (ISR), les évacuations médicales, l’escorte armée, et l’assaut aérien.

L’hélicoptère peut être armé de mitrailleuses de bord FN MAG et M134D de 7,62 mm et de lance-roquettes de 70 mm sous deux points d’emport externes. Un capteur électro-optique/infrarouge (EO/IR) FLIR Star Safire III est monté à l’extérieur de la cellule. Les hélicoptères sont également équipés pour le vol de nuit avec des lunettes de vision nocturne (NVG), une caractéristique particulièrement précieuse permettant une plus grande flexibilité tactique, qui faisait auparavant défaut à la MINUSCA.

Ces armes et équipements font tous partie de l’équipement standard des AB 205 tunisiens et aucune modification spéciale n’a été apportée à aucun des hélicoptères en vue de leur déploiement en RCA. Les préparatifs préalables au déploiement ont commencé en Tunisie et comprenaient un certain nombre de conférences et de cours sur les coutumes et les lois locales, ainsi que sur les règles d’engagement de l’ONU. Entre novembre 2021 et août 2022, l’unité tunisienne a effectué plus de 300 heures de vol malgré la crise d’approvisionnement en carburant en cours, qui a un impact sur les opérations de l’ONU en RCA.

Voler dans la région implique de nombreux défis en raison du manque d’aides à la navigation dans le pays, ainsi que du temps changeant, qui comprend de fortes averses pendant la saison des pluies. La chaleur a tendance à affecter les performances de l’hélicoptère et la poussière lors de l’atterrissage dans des zones non préparées peut être un danger majeur en raison du phénomène de “brownout”, où un hélicoptère est entouré d’un nuage de poussière et l’équipage se retrouve sans références spatiales tout en fermant le terrain. 

Les pilotes tunisiens connaissent bien plusieurs de ces difficultés en raison de leur expérience d’exploitation dans le désert, où le sable et les températures élevées sont omniprésents. Dans l’ensemble, l’unité d’hélicoptères tunisienne fournit à la MINUSCA une capacité armée aéroportée polyvalente vitale et son déploiement est également une réalisation majeure pour l’armée tunisienne, qui n’avait jamais envoyé d’hélicoptères dans une mission de l’ONU.

MouradTN

Comments

comments

Laisser une réponse

Actu en images

egypte
cmi

Sondages

Que pensez-vous de la communication du MDN?

View Results

Loading ... Loading ...

x

Check Also

Les déboires de Starlink démontrent l’importance du C2

La guerre en Ukraine a démontré l’effet multiplicateur des systèmes de C2 au combat, en ...

La France remet des véhicules blindés à la Tunisie

L’Ambassade de France à Tunis a procédé aujourd’hui à la remise d’un premier lot de ...

Un système de guerre électronique israélien pour le Maroc

L’armée marocaine aurait signé un contrat de 70 millions de dollars avec la société israélienne ...