Accueil 5 Afrique du Nord 5 La branche libyenne de Daesh opte pour les opérations maritimes

La branche libyenne de Daesh opte pour les opérations maritimes

 

shipLe groupe Etat Islamique (EI) diversifie ses activités. Il serait en voie de s’adonner à des actes de piraterie. A en croire le vice-amiral britannique, Clive Johnstone, le patron du Maritime Command de l’Otan, l’EI serait tout à fait capable. M.Johnstone a évoqué la semaine passée l’éventualité d’une attaque d’un navire commercial ou d’un paquebot croisant en Méditerranée par la branche libyenne de l’État islamique (EI ou Daesh), qui contrôle déjà la ville de Syrte, à seulement 350 km de Lampedusa.

La Cruise Lines International Association (CLIA), qui fédère les croisiéristes, a mis en avant, dans les colonnes du quotidien britannique The Telegraph, les mesures de sécurité prises pour éviter le scénario de l’Achille Lauro. Sans en dévoiler le contenu, elle a souligné la présence d’anciens policiers à bord des paquebots, les contrôles stricts avant chaque embarquement ou encore l’habitude des commandants à gérer les situations d’urgence et, bien évidemment, la nécessité d’éviter les zones à risque.

Mais d’après les propos qu’il a tenus la semaine passée (et rapportés par la presse britannique), le vice-amiral Johnstone n’a pas évoqué une prise d’otages géante. Selon lui, la menace serait qu’un paquebot soit touché par des armes « sophistiquées » utilisées par l’EI, qui, a-t-il dit, a l’ambition de mener des opérations maritimes.

Les jihadistes de l’EI ont déjà touché un patrouilleur de la marine égyptienne, l’an passé. Mais apparemment depuis le littoral. Quelques mois plus tôt, un autre navire militaire égyptien avait été la cible d’une attaque « terroriste », selon Le Caire, menée avec des bateaux de pêche.

Un rapport du ministère italien de la Défense avait également évoqué le scénario décrit par le vice-amiral Johnstone. « Des embarcations rapides pourraient attaquer des bateaux de pêche, des navires de croisières et des petits bâtiments de commerce ainsi que les garde-côtes afin de prendre des otages », y était-il écrit, selon le compte-rendu qui en avait été fait par la presse.

La branche libyenne de l’EI a d’ailleurs déjà annoncé ses intentions. En février 2015, dans une vidéo montrant les bourreaux de 21 coptes égyptiens, l’organisation jihadiste avait juré de « remplir » la Méditerranée avec le « sang » des « croisés ».

Ce n’est pas la première fois que Daech se projette dans la guerre maritime, le 12 novembre 2014, un groupe terroriste appartenant à la branche égyptienne de l’organisation avait pris d’assaut un patrouilleur lance missiles OSA de la marine égyptienne au large de Damiette. Le but des assaillants, avant qu’ils ne soient bombardés par l’aviation, aurait été de tirer des missiles vers des cibles en mer et dans les terres, en Egypte et en Israel. Le 16 juillet 2015, la même branche du Sinai, avait attaqué à l’aide d’un missile anti-char Kornet, un autre patrouilleur de la marine égyptienne, qui avait été sérieusement endommagé.

 

Contribution de Kheiro.

Comments

comments

Laisser une réponse

x

Check Also

Rostec va présenter le transport de troupes blindé BT3-F avec tourelle téléopérée au salon Army 2019

19 juin 2019 La Rostec State Corporation fera la première présentation de BT-3F, un transporteur ...

Ansat recevra des modules médicaux autrichiens

Paris / le 18 juin 2019 Le holding ‘Hélicoptères de Russie’ (appartenant à la Corporation d’État ...

Des hélicoptères russes certifient le Mi-171A2 pour le Pérou

Paris / 18 juin 2019 Les experts de la Russian Helicopters Holding Company et de ...