Dernières nouvelles du front
arenfr
Accueil 5 Algérie 5 L'Algérie toujours en état de guerre?

L'Algérie toujours en état de guerre?



La réponse est évidente car même si aucune partie n’a ouvertement déclarée la guerre à l’Algérie, il est difficile de ne pas faire le lien entre les évènements de Libye et les rapports affolants sur la récupération d’un arsenal de première qualité par les terroristes de l’AQMI, traduits par la recrudescence des attentats dans le nord du pays.
D’abord l’attentat qui a ciblé le commissariat de Tizi Ouzou la mi août, puis la spectaculaire double explosion au mess de l’académie interarmes de Cherchel et là, l’attaque au RPG et au mortier artisanal contre le parking hélico de l’aéroport de Jijel. Ces trois actions démontrent la hardiesse, les moyens mis en œuvre et la tactique plus offensive des groupes affiliés à l’AQMI.
L’épisode du convoi de 4×4 lourdement armé repoussé vers le Sud Tunisien, démontre que le réseau terroriste se concentre aussi sur l’acheminement de plus de matériel militaire pillé en Libye.
L’équation qui se dessine en matière de montée en puissance est largement en défaveur de l’ANP. Cette dernière n’a, depuis 1999, pratiquement fait aboutir aucun programme d’acquisition de matériel de lutte anti-terrroriste, mis à part quelques systèmes de vision nocturne et quelques brouilleurs, utilisés tout les deux de façon marginales.
Pourtant depuis 2000 et la « réconciliation nationale » des centaines de soldats et d’officiers ont été victimes de bombes et autres IED, alors que des dizaines d’autres tombaient sous les balles des terroristes juste parce qu’ils crapahutaient dans des camions Sonacom non blindés. En bientôt douze ans d’après réconciliation et en vingt ans de lutte, les leçons devraient êtres apprises par cœur. Les besoins clairement définis, les priorités largement couvertes et le terrorisme vaincu !
Pis encore, démobiliser les milliers de patriotes et de gardes communaux a fait perdre à la lutte l’initiative par la perte de la maîtrise, ou du moins la connaissance, du terrain.
Prédire une fin par « combustion spontanée » des terroristes est une utopie que semblent pourtant partager les autorités.

      Entre temps et à toutes fins utiles, l’ANP a un besoin urgent de :

  • Véhicules blindés avec capacité nocturne et armement téléopéré
  • Un blindage du parc existant de camions
  • De capacité de reconnaissance aérienne massive
  • De capacité de frappes aériennes rapides
  • Fortifications de qualité et rapides à déployer
  • Des soldats ayant la capacité de voir de nuit, de communiquer en sécurité et ayant un armement moderne et le minimum de protection
  • De véritables kits médicaux et une capacité d’évacuation sanitaire aérienne rapide et couvrant au moins l’ensemble du des zones à risque.


Comments

comments

Aucun commentaire

  1. tres intéressant ton blog c’est l’adjudant/chef

  2. Ce qui me choque, c est l’absence d’équipement de vision nocturne qui est indispensable, c est le béaba de l’équipement du soldat en période de terrorisme et de surveillance des frontières.

Laisser une réponse

x

Check Also

Otokar présente ses deux nouveautés à l’IDEF19

La société turque Otokar filiale du groupe Koç a présenté sa gamme de véhicules blindés ...

24 Apaches E pour le Qatar

Le Département d’Etat américain a autorisé aujourd’hui un FMS (Foreign Military Sale) pour l’armée de ...

La marine algérienne s’intéresse aux OPV chinois

Après avoir épuisée les pistes de Fincanieri et de Navantia, il semble que la marine ...