Accueil 5 Afrique du Nord 5 L’étrange apparition de Mi 24 dans le ciel égyptien

L’étrange apparition de Mi 24 dans le ciel égyptien

L’image est apparu sur le compte twitter de @Mahmoudgamal44 avant-hier, elle montre un soldat en tenue égyptienne adossé à un Hind avec un camouflage Nord Desert ce qui a provoqué un enflamment des réseaux sociaux égyptiens. Il en résultera l’apparition d’une image satellite intéressante, datée de fin 2017 et qui montre le déploiement d’un nombre de Hind dans la base de Bordj Al Arab près d’Alexandrie en Egypte.

On parle de 10 à 12 unités déployées pour le moment.

De quelle version s’agit-il?

Selon les éléments visibles sur la photo il est possible d’emblée d’éliminer le Mi35 à cause de l’existence de trappes pour le train d’atterrissage, qui est fixe sur le modèle le plus évolué proposé par Russian Helicopters. La forme du nez laisse deviner le canon rotatif standard russe GShG 7.62 et donc exclut les modernisations Sud-Africaines, ukrainiennes et françaises. Donc pas de Mi 24 MkIV ou MkV qui ont un canon mono-tube sous le nez.

Le plus probable reste les versions d’origine soviétiques, Mi 24 D ou plus certainement V. Ce qui laisse penser que ce sont de vieille cellules remises à neuf.

D’où l’Egypte a obtenu ces hélicoptères?

La piste russe est possible, la Russie a en effet conclu quelque micro-marchés pour des Mi24d et v en 2016-2017 avec des clients inconnus. Il reste très peu probable que la Russie qui fait la promotion de ses hélicoptères neufs et livre même des Ka 52 à l’Egypte, propose des appareils d’occasion à un aussi gros client.

L’Ukraine et la Biélorussie sont des fournisseurs probables, surtout l’Ukraine qui dispose de capacités de rénovation via la société Aviakon le seul souci est que l’Ukraine ne dispose pas de stocks d’appareils d’occasion et peu d’appareils pour sa propre utilisation.

Pourquoi l’Egypte a-t-elle commandé des Mi24 de deuxième main?

L’armée égyptienne n’a pas communiqué sur l’achat de Mi24 usagés, il est néanmoins possible d’émettre un certain nombre de suppositions concernant les motivations de cet achat plus que bizarre.

  • La Russie refuse de vendre des Mi35: Il est possible que la Russie ait refusé ou bien n’ai pas eu la capacité de fournir rapidement les hélicoptères.
  • L’Egypte n’a pas de financement pour payer le Mi35: c’est une possibilité qui de plus est justifiée par le prix déraisonnable du Mi35 qui est presque aussi cher que celui du Mi28.
  • Les hélicoptères Apache de l’armée égyptiennes ont des soucis de maintenance ou ne peuvent voler au dessus des zones de combat (pressions américaines ou autres)
  • L’Egypte veux se doter de capacités CSAR (combat search and rescue) à prix raisonnable pour conforter ses opérations offensives dans le Sinaï ou ailleurs.
  • L’Egypte souhaite rééditer ce qu’a fait l’Algérie avec les mêmes appareils il y a presque vingt ans en leur adaptant des équipements modernes de navigation et d’observation et un armement plus d’actualité

Il est possible voir probable que ce ne soit pas des Mi24 égyptiens mais un lot de Mi24D libyens qui ont subi une réparation à Rostov Sur Don en Russie et qui ont transité par un aéroport militaire égyptien sur le chemin du retour.

 

 

 

 

Comments

comments

Laisser une réponse

x

Check Also

Arms and security 2018

Arms and Security 2018, la recette ukrainienne pour les guerres modernes

MENADEFENSE a eu le plaisir d’être invité à l’exposition Arms and Security Ukraine 2018 qui ...

F16V

L’option du F16V pour le Maroc se précise

Il est de plus en plus clair que le Maroc est en passe d’acquérir des ...

Le Canada gèle les licences d’armes vers l’Arabie Saoudite jusqu’à nouvel ordre

Plus aucun nouveau permis d’exportation vers l’Arabie saoudite ne sera accordé par Ottawa jusqu’à nouvel ...