Accueil 5 Monde 5 Airbus Group vend sa division électronique de défense

Airbus Group vend sa division électronique de défense

airbusAirbus group vend son activité d’électronique de défense à un fond d’investissement Américain En novembre dernier, le groupe Airbus annonçait qu’il mettait en vente son activité électronique de défense et que l’acheteur devrait être connu fin 2015. C’a y est le repreneur est désormais connu. Il s’agit d’un fond d’investissement Américain « KKR ». Le montant de la transaction se chiffre 1,1 milliard d’euros. La division « électronique de défense » d’Airbus Defence & Space emploie 4.000 personnes (notamment en Allemagne) et réalise un chiffre d’affaire annuel d’environ un milliard d’euros grâce aux équipements de guerre électronique et d’optronique qu’elle développe et commercialise. Pour Thomas Enders, et après l’échec, en 2012, du rapprochement avec BAE Systems, s’en séparer permettrait au groupe qu’il dirige de se recentrer sur l’aéronautique, les missiles et les lanceurs. En novembre dernier, le patron d’Airbus, Thomas Enders, avait indiqué que le repreneur des activités liées à l’électronique de défense de son groupe allait être connu d’ici la fin 2015. Et de préciser que le choix ne se ferait pas sur des considérations de nationalité mais uniquement sur le « meilleur prix possible ». L’industriel allemand Rheinmetall, spécialiste de l’armement de terrestre et allié au fonds d’investissement Blackstone, faisait alors partie des candidats probables, de même que le fonds Carlyle. Ainsi, d’après un communiqué, le groupe a annoncé être parvenu à un accord avec KKR, un fonds d’investissement américain. Le montant de la transaction serait de 1,1 milliard d’euros. « Defence Electronics est une entité solide, rentable et dotée d’un potentiel de croissance considérable et nous sommes convaincus que KKR poursuivra, avec l’équipe dirigeante et les salariés de Defence Electronics, le développement intensif de ces activités », a commenté Bernhard Gerwert, le président exécutif d’Airbus Defence and Space. « KKR entend soutenir la croissance et le développement de l’entreprise en s’appuyant sur ses ressources financières, son réseau international, son expertise de longue date dans le secteur industriel mondial et sa vaste expérience dans la gestion fructueuse d’entreprises industrielles en Allemagne, telles que MTU Aero Engines, Demag Cranes et Kion », a, de son côté, fait valoir Johannes Huth, le directeur des opérations pour l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique chez KKR. La cessions de la division « électronique de défense » d’Airbus devra être bouclée d’ici le premier trimestre 2017. Toutefois, le groupe européen a précisé qu’il serait susceptible d’y conserver une participation minoritaire pour assurer une « transition en douceur ». Contribution de Kheiro

Comments

comments

Laisser une réponse

x

Check Also

Conflit russo-ukrainien, l’Algérie a-t-elle raté des opportunités?

Trois ans et demi après le début du conflit de basse intensité entre l’Ukraine et ...

« Elite Warriors » le livre pour tout savoir sur les unités spéciales dans le monde

Ecrit par Ruslan Pukhov, directeur du CAST (Center of Analysis of Strategies and Technology) à ...

Google Earth révèle un site d’espionnage espagnol après l’avoir longtemps flouté

La dernière mise à jour du logiciel d’imagerie satellite Google Earth a révélé une intéressante ...

Aller à la barre d’outils