Accueil 5 Afrique du Nord 5 L’ANP élimine trois terroristes et découvre des missiles anti-aériens

L’ANP élimine trois terroristes et découvre des missiles anti-aériens

stingerHier a eu lieu une importante opération antiterroriste à Guemmar (entre la commune de Kounine et celle de Ouermess)  dans la wilaya d’El Oued, son résultat donne littéralement froid au dos. Outre les trois dangereux terroristes algériens éliminés, c’est un véritable arsenal qui a été découvert et fait inédit six lance missiles anti aériens Stingers faisaient partie du lot.

Il semblerait que les terroristes A.Kamel dit Abderrahmane, leur chef qui a rallié les groupes terroristes dans le Sud-Est en 1994, accompagné de C;Thamer alias Al Abbes et A.Abdelhak, soient tombés dans une souricière tendue par des forces combinées de la Gendarmerie et de l’ANP, hier vers 21h30, alors qu’ils étaient à bord d’un véhicule 4×4 Toyota Hilux double cabine.

Le reste du lot d’armes saisi, selon le communiqué officiel du MDN, se composerait de vingt (20) pistolets mitrailleurs de type kalachnikov, trois (03) lance-roquettes RPG-7, deux (02) fusils mitrailleurs RPK, deux (02) fusils à lunettes, deux (02) pistolets automatiques, seize (16) roquettes pour RPG-7, quatre (04) grenades, deux (02) ceintures explosives, (383) balles de différents calibres, (97) chargeurs de munitions, un véhicule tout-terrain, deux (02) paires de jumelles, deux appareils GPS, des téléphones portables et d’autres objets.

S’il s’avère réellement que ce sont des Stingers et non des Manpads russes, ce sera la première fois que cet équipement est saisi chez les terroristes algériens. Absent des arsenaux de l’armée Libyenne et disponibles uniquement au sein des armées égyptiennes et marocaines sous « bonne garde », ce type de missiles anti-aériens portables a été livré par les services secrets du Qatar et peut-êtres d’autres sources, aux « rebelles » de Benghazi en 2011 avant la chute de Mouammar Kadhafi. Certaines sources imputeraient même la mort de l’ambassadeur Stevenson, à une tentative de sa part de racheter ces missiles avant qu’ils ne disparaissent dans la nature.

Il est difficile pour l’heure de lier cette affaire à l’attaque de BenGuardane en Tunisie qui a fait 55 morts, il reste que ce sera une première preuve irréfutable de l’origine libyenne d’armes saisies en Algérie.

Comments

comments

Laisser une réponse

x

Check Also

L’ENS El Fateh égyptienne livrée à la marine Egyptienne

La cérémonie a eu lieu aujourd’hui dans les chantiers de Naval Group à Lorient en ...

Conflit russo-ukrainien, l’Algérie a-t-elle raté des opportunités?

Trois ans et demi après le début du conflit de basse intensité entre l’Ukraine et ...

Le BMPT-72 en Algérie début 2018

Nous l’avions annoncé en 2013 lors des essais sur le terrain en Algérie, l’Armée Nationale ...

Aller à la barre d’outils