Accueil 5 Afrique du Nord 5 Le powerpack qui révolutionne les T72 et T90

Le powerpack qui révolutionne les T72 et T90

RENK France, ex SESM est en passe de révolutionner le monde des chars en réinventant complètement le moteur et la transmission des chars issus de la doctrine soviétique essentiellement le T72 et ses différentes variantes des pays satellites de l’ex URSS et le T90.

Conçu au climax de la guerre froide, le T72 devait être le fer de lance de l’offensive générale soviétique en Europe Continentale, il devait être robuste, aller rapidement de l’avant et encaisser les coups en avançant, son entretien était secondaire vu la doctrine du blitzkrieg qui avait prévalu à l’époque et qui avait tracée les grandes lignes du cahier des charges du tank.

En résumé, le T72 était optimisé pour une utilisation par grand froid, dans les plaines d’Europe centrales en si grand nombre que l’attrition en devenait négligeable.

Le T72 a eu tellement de succès qu’environs 50 000 unités en ont été construite, avec des milliers à l’export. Le Maroc, l’Algérie, la Syrie, l’Irak, le Koweit et l’Iran cumulés représentent plusieurs milliers de T72 sous différentes variantes où leur doctrine d’utilisation est totalement contraire à celle de l’URSS à l’époque.

Environnements désertiques et chauds, utilisation intensive en milieu urbain (cas de l’Irak et de la Syrie), nombres restreints et caractère précieux de ces MBT, font de ces chars des véhicules de bonne qualité mais manquant d’optimisation pour les environnements géopolitiques de la région Afrique du Nord / Moyen Orient.

Première conséquence, le moteur traditionnel du T72 peine plus à cause de la climatisation et de l’utilisation en environnements désertiques. Seconde conséquence, en milieu urbain le T72 qui n’est pas manoeuvrable et dont la vitesse en marche-arrière ne dépasse pas les 3Km/h en font une cible idéal aux groupes de chasseurs de chars.

Une entreprise apporte une solution plutôt originale pour palier à ces défauts de doctrine d’emploi de cette arme et l’optimise au maximum pour la région, RENK France, que nous avons croisé aux salons Eurosatory et MSPO, propose de révolutionner les T72 et 90 en remplaçant le moteur et la transmission par un Powerpack comprenant en un seul bloc ces deux éléments pour la propulsion du char.

Le Powerpack 350s, basé sur un moteur Scania et un système de transmission RENK France, porte la puissance théorique de l’engin à 1200 chevaux, la vitesse en marche avant passe de 60 à 70 Km/h alors que celle de la marche-arrière passe de 4 à 23 Km/h. Le remplacement du système de commande du conducteur (leviers et pédales) par un volant et deux pédales, augmente avec la capacité de faire glisser les chenilles dans le sens opposé, la manoeuvrabilité de l’engin.

Le plus impressionnant reste l’impact sur la disponibilité des véhicules qui augmente grandement, le temps d’intervention étant ramené de 3 jours pour le remplacement d’un moteur classique à 45 minutes pour le Powerpack 350s.

Nous avons eu l’occasion d’interviewer deux représentants de RENK France lors du salon MSPO en Pologne, nous partageons avec vous en vidéo leur appréciation du produit.

 

Comments

comments

Laisser une réponse

x

Check Also

Le Maroc lancera son premier satellite militaire le 8 novembre prochain

Le lancement du satellite de la gamme Pléiade d’EADS Astrium aura lieu le 8 novembre ...

TOS 1A Slontsepek pour l’armée algérienne

L’information a été donnée par le site Voennoe.rf qui site une source au sein de ...

(URGENT) Quatre morts dans le crash d’un hélicoptère de Tassili Travail Aérien

L’appareil appartenant à la compagnie aérienne Tassili Travail Aérien était un Bell Jet Ranger 206 ...

Aller à la barre d’outils