Accueil 5 Afrique 5 Technodinamica ouvrira son centre de maintenance africain à Alger

Technodinamica ouvrira son centre de maintenance africain à Alger

ctmkjjzwcaenlkuL’annonce a été faite par la filiale de Rostech, chargée de la maintenance avancée d’hélicoptères et d’avions de différents constructeurs russes, à l’occasion de l’African and Aerospace Defense exhibition en Afrique du Sud qui a eu lieu la semaine dernière, à travers un communiqué transmis aux médias et publié sur le site de Technodinamica.

Ce dernier stipule qu’un centre de maintenance avancée pour avions et hélicoptères russes, sera ouvert en 2018 à Alger et sera le principal centre en Afrique.

« Au début, ce centre fera l’inspection de défauts et d’avaries ainsi que la certification des composants aéronautiques, avec l’implémentation d’une unité de stockage de pièces détachées, qui permettra d’accélérer la maintenance. Enfin en seconde étape, installer une unité de réparation de composants en Afrique, ce qui là encore permettra de rendre la maintenance des appareils plus rapide et plus efficace » affirme dans le communiqué M Alexander Litvinov, Directeur adjoint chargé de l’innovation à  Technodinamica.

La société russe espère atteindre à l’horizon 2020 un chiffre d’affaires d’un milliard de Roubles, soit environs 14 millions d’Euro en ciblant le marché Afrique Moyen-Orient qui représente plus de mille appareils.

Cette annonce semble préfigurer un changement d’attitude de Moscou envers Alger, la Russie ayant été réluctante aux transferts de technologie vers son second plus grand partenaire militaire. Il se pourrait qu’elle soit une première initiative vers un plus grand transfert industriel vers l’Algérie, surtout que la Russie a désormais la preuve que les grandes entreprises européennes sont prètes à tout pour pénétrer le marché algérien. L’autre raison, en plus de la concurrence sur le transfert de production, est aussi l’évolution de la législation locale vers l’obligation de plus en plus affirmée d’une algérianisation des contrats, y compris militaires. Le nouveau code des marchés publiques stipule bien l’obligation de la réalisation de 25% des contrats par des locaux ou bien directement en Algérie.

 

 

 

Comments

comments

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le Pantsyr S1 a-t-il fait son premier Kill au Yémen?

Pour la première fois depuis son entrée en service, une batterie antiaérienne mobile Pantsyr S1 ...

سلاح الجو الإماراتي يشارك ف تمرين مع سلاح الجو الإسرائيلي، الأمريكي، اليوناني والإيطالي

  أظهرت صور من تمرين Iniohos 2017 تعود لأيام مضت طائرة أف 16 تعود لسلاح الجو ...

The GCC’s Strategies in Africa

By Scott Morgan   The Gulf Coordination Council and its member states (Bahrain, Kuwait, Oman, ...

Aller à la barre d’outils