Dernières nouvelles du front
arfren
Accueil 5 Monde 5 L’US Air Force a perdu 20 drones de surveillance en 2015

L’US Air Force a perdu 20 drones de surveillance en 2015

AIR_UAV_ERMP_Warrior_Test_Flight_lgL’année 2015 a été synonyme de pertes conséquentes pour les Etats-Unis en ce qui concerne les drones. D’après les résultats d’une enquête menée par le Washington Post, basée sur des documents obtenus en vertu du Freedom of Information Act, l’US Air Force a perdu, en 2015, 20 drones MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) MQ-1 Predator et MQ-9 Reaper. Un nombre que le quotidien Américain qualifie de  » record ».

Depuis 2007, les forces américaines, dans leur ensemble, perdent en moyenne une dizaine de drones de surveillance par an. Un pic avait été observé en 2012, avec 26 engins, dont 12 étaient mis en œuvre par l’US Air Force.

Ainsi, en 2015, l’US Air Force a perdu 10  MQ-1 Predator et autant de MQ-9 Reaper, le second étant une version améliorée du premier. Dans le détail, 19 se sont écrasés à l’étranger, dont 4 dans la corne de l’Afrique, près de Djibouti, 3 en Irak et un nombre non précisé en Turquie, au Koweït, en Syrie et en Libye.

Tous les appareils perdus ont été victimes d’un problème technique ou d’une erreur de pilotage, à l’exception d’un MQ-1 Predator, abattu en Syrie, près de Lattaquié, le 17 mars 2015.

S’agissant plus particulièrement des MQ-9 Reaper, leur taux d’accident pour 100.000 heures de vol a doublé par rapport à 2014. D’après le Washington Post, ces appareils ont, pour la plupart, connu des soucis électriques, précisément à cause d’un générateur-démarreur défectueux, fourni par l’entreprise californienne Skurka Aerospace. Et, a priori, ce problème, a priori causé par des défauts de fabrication dont la cause n’est pas encore déterminée, est récurrent.

Le journal précise à cet effet qu' » au cours des trois dernières années, certains modèles du Reaper ont été affectés par une épidémie de pannes électriques. Les enquêteurs et les ingénieurs ont déterminé que le problème venait du générateur-démarreur » tout en soulignant qu’aucune solution pérenne n’a encore été trouvée pour y remédier.

Normalement, les Reaper sont dotés d’un système de secours, alimenté par une batterie…. Mais l’autonomie de cette dernière n’est que d’une heure seulement. Quand un drone MALE est en difficulté lors d’une mission qui peut durer une vingtaine d’heures, son pilote-opérateur n’a souvent pas d’autre choix que de le faire tomber dans une zone inhabitée.

Une solution a donc consisté à installer un générateur secondaire sur les Reaper, afin qu’ils puissent bénéficier jusqu’à 10 heures d’alimentation électrique supplémentaires.

 

Contribution de Kheiro AIR_UAV_ERMP_Warrior_Test_Flight_lg

Comments

comments

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

La posture nucléaire des Etats-Unis : dangereuse ambiguïté

Contribution de M Tewfik HAMEL    Malgré tous les changements intervenus dans les relations internationales ...

L’Algérie à la rescousse de l’Amiral Kusnetzov?

La mission du groupe aéronaval russe en route vers la Syrie s’est compliquée depuis trois ...

Présentation du M346 FT au MSPO

D’avion d’entrainement avancé le M346 d’Alenia-Aermacchi, aujourd’hui Leonardo, s’est transformé en chasseur léger en le ...

Aller à la barre d’outils