Accueil 5 Algérie 5 Le Su34 officiellement commandé par l’Algérie

Le Su34 officiellement commandé par l’Algérie

su 32L’année 2016 démarre sur les chapeaux de roues pur l’armée de l’air algérienne qui vient de conclure sa première commande du bombardier tactique Sukhoi 32, la version export du Sukhoi 34 qui fait actuellement parler de lui en Syrie.

L’Algérie deviendra à la même occasion le premier opérateur de cet appareil après la Russie.

Après plusieurs déclarations d’officiels russes et l’annonce du déblocage des négociations en fin d’année c’est hier que la presse spécialisée a commencé à annoncer qu’une commande ferme avait été introduite par l’Algérie.

Aujourd’hui c’est le site Defensenews qui donne plus de précisions. Selon ce média électronique, l’Algérie aurait placée une commande de 12 appareils à Novosibiersk Aircraft Production.

En réalité Secretdifa3 a été le premier à parler de ce contrat et ce dès le début des négociations, en 2011. A cette époque les russes avaient proposé à l’Algérie un prototype théorique qu’est le Su32 basé sur un appareil qui n’était pas encore entré en exploitation par les forces aériennes russes. Bien qu’intéressés par un remplacement du Su24 les algériens ont, semble-il, été échaudés par l’expérience de premier acheteur du Yak 130 qui avait connu quelques déboires à son lancement. Ensuite, ce fut une véritable guerre des clans qui a gelée les négociations. Certaines parties au sein de l’armée attendaient un signal politique favorable à l’acquisition d’appareils occidentaux au vu des différents agendas diplomatiques du pays.

C’est finalement l’opération militaire en Syrie et la crise financière qui pointe à l’horizon qui ont finis par réunir les différents preneurs de décisions au tour de la nécessité de revenir au plan de modernisation élaboré en 2010 et qui préconisait un retour au standards des années 80 pour l’armée de l’air algérienne qui tournait au tour des 300 appareils de guerre. Et de standardiser le parc aérien en privilégiant un pays fournisseur, voir un seul constructeur.su 34

En fait la commande additionnelle de 28 Su30 en 2014 avait signée le redémarrage du programme de modernisation de l’armée de l’air.

Concernant le Su 32, l’Algérie serait intéressée par différentes versions de l’appareil, principalement le bombardier, mais aussi la version reconnaissance et guerre électronique.

Nos sources évoquent un total de 40 appareils commandés et livrables à l’horizon 2022, dont une majorité de bombardiers.

Le contrat initial pour la douzaine de Su 32 tournera au tour d’un demi milliard de dollars US.

Avec cette commande l’Algérie se dote d’un appareil ayant un rayon d’action de 4000 Km et pouvant larguer une vingtaine de tonnes de bombes et missiles intelligents, à très haute précision et à longue portée. Conçu sur la base du Flanker, ce bombardier a tout du chasseur et dispose d’énormes capacités d’autoprotection, ce qui optimise grandement son emploi au sein de l’armée de l’air.

Comments

comments

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

CONTRIBUTION: Mohamed Boutaleb, président de la Fondation Emir Abdelkader : « Il ne faut surtout pas mettre tous les bachaghas dans le même sac »

Au-delà de l’esprit révisionniste, le livre sur le bachagha Bengana, écrit par sa descendante Feryel ...

Blessée dans la bataille de Mossoul, Samira Mouaki de retour en Algérie

La jeune journaliste algérienne qui accompagnait les troupes du Hachd El Chaabi dans l’offensive contre ...

Deux Katibas terroristes tombent en un mois

Ce mois de février marque un tournant dans la lutte anti-terroriste, ce sont deux katibas, ...

Aller à la barre d’outils